NOUVELLES

Thaïlande: un policier tué par balle lors des manifestations anti-gouvernementales (hôpital)

26/12/2013 04:20 EST | Actualisé 24/02/2014 05:12 EST

Un policier a été tué par balles lors de manifestations anti-gouvernementales violentes jeudi à Bangkok, a annoncé l'hôpital général de la police.

"il a été touché en pleine poitrine", a déclaré à l'AFP Jongjet Aoajenpong, directeur de l'hôpital, alors que plusieurs autres personnes ont été blessées par ces tirs d'origine inconnue.

Des manifestants violents, lançant des briques ou des tables, ont tenté jeudi d'entrer de force dans le stade de Bangkok où se poursuit depuis lundi le dépôt des candidatures aux législatives.

Au total, 66 personnes ont été hospitalisées, dont un manifestant dans un état grave, selon le dernier bilan des secouristes.

Ce dernier a été "vraisemblablement blessé par un tir à balle réelle" à la tête, selon le ministère de la Santé.

Plusieurs policiers ont également été blessés, dont l'un a reçu une balle dans le bras.

"Les manifestants ne sont pas pacifiques et non-armés comme ils le prétendaient", a déclaré à la télévision le vice-Premier ministre Surapong Tovichakchaikul, les accusant de tenter d'"intimider" les responsables de la commission électorale.

La police assure que les tirs ne viennent pas de ses rangs.

Depuis des semaines, les manifestants réclament le départ de la Première ministre Yingluck Shinawatra, qu'ils accusent d'être la marionnette de son frère, Thaksin Shinawatra, lui-même ex-Premier ministre, en exil après un coup d'Etat contre lui en 2006.

ask-dth/ml/fw

PLUS:hp