NOUVELLES

Milos Raonic est l'athlète masculin de l'année de La Presse Canadienne

26/12/2013 11:12 EST | Actualisé 25/02/2014 05:12 EST

TORONTO - Milos Raonic est allé là où aucun tennisman canadien n'était encore allé.

Il a percé le top-10 mondial, mené l'équipe canadienne de Coupe Davis à un sommet jamais atteint et remporté deux tournois sur le circuit de l'ATP en plus d'atteindre la finale de la Coupe Rogers l'été dernier.

Raonic a maintenant couronné cette année 2013 en mettant la main sur le prix Lionel-Conacher, remis par La Presse Canadienne à l'athlète masculin de l'année à la suite d'un scrutin mené auprès des directeurs des sports des journaux et stations de radio et télévision à travers le pays.

L'Ontarien de Thornhill a été en mesure de gravir les échelons bien qu'il ait éprouvé des ennuis en début de saison et qu'il ait changé d'entraîneur.

«Le fait que j'aie pu offrir ce genre de performances dans ces circonstances, c'est ce dont je suis le plus fier», a-t-il déclaré.

Raonic a reçu 45 pour cent des voix pour terminer loin devant le porteur de ballon des Stampeders de Calagary Jon Cornish, qui a reçu 22 pour cent des votes. Le golfeur Graham DeLaet (13 pour cent) et le patineur artistique Patrick Chan (huit pour cent) ont suivi.

«Il a connu la meilleure saison dans l'histoire du tennis canadien et sa performance exceptionnelle pendant la Coupe Davis a été déterminante pour permettre au Canada d'atteindre la demi-finale, a déclaré Steve McAllister, de Yahoo! Canada. La montée de Raonic au classement de l'ATP survient à une époque où le tennis masculin est plus fort que jamais.»

Raonic avait pris le deuxième rang au scrutin de 2012, derrière le cycliste Ryder Hesjedal. Il est le premier tennisman à mettre la main sur cet honneur, remis depuis 1932.

«C'est bon de savoir que tous ces gens ont voté pour moi et racontent mon histoire à la maison, a-t-il dit lorsque rejoint à son domicile de Monte-Carlo. D'être reconnu de la sorte représente beaucoup pour moi.»

Raonic a remporté les tournois de Bangkok et San Jose (pour la troisième année consécutive), tous deux disputés à l'intérieur, sur surface dure, et a terminé la saison avec une fiche de 45-21, amassant plus de 1,72 million $ US en bourses.

Reconnu pour son puissant service, l'athlète de six pieds cinq a aussi amélioré plusieurs aspects de son jeu en cours de route. Son jeu en fond court, son revers et son jeu au filet sont meilleurs qu'ils ne l'étaient et lui ont permis de signer d'importantes victoires en 2013.

Raonic occupait le 15e rang au début de l'année. Il a atteint la 10e place en août, avant de glisser au 11e rang, où il se trouve depuis. Pour la première fois de sa carrière, il a pu passer toute la saison sans souffrir d'aucune blessure.

Son jeu tout en puissance a toujours été à son mieux sur surface dure, mais Raonic a connu quelques bons moments sur la terre battue cette saison, atteingant les demi-finales à Barcelone, en avril, où il s'est incliné devant Rafael Nadal. Il a toutefois connu des ennuis sur le gazon, étant notamment éliminé dès le deuxième tour à Wimbledon.

Raonic a changé son entraîneur des deux dernières années, Galo Blanco, par Ivan Ljubicic au printemps. Une période d'adaption a été nécessaire avant que Raonic n'attire l'attention avec toute une performance à la Coupe Rogers, où il s'est incliné en finale, de nouveau devant Nadal.

«D'avoir pu offrir du jeu de ce calibre dans ces moments, c'était important pour moi», a dit Raonic.

Après une présence au quatrième tour des Internationaux des États-Unis, il a aidé le Canada à pousser à la limite la Serbie en demi-finales de la Coupe Davis. Après cette défaite, il a remporté le tournoi de Bangkok.

Raonic tente par contre toujours de percer le mystère des meilleures raquettes au monde. S'il a remporté deux de ses trois duels face à Andy Murray, il montre une fiche de 0-13 contre Nadal, Novak Djokovic, David Ferrer et Roger Federer.

Celui qui aura 23 ans vendredi a toutefois l'avantage de l'âge: il est le premier joueur né dans les années 1990 à percer le top-10.

«C'est l'un des gars qui démontre la plus grande concentration sur le circuit, a déclaré son coéquipier Daniel Nestor. Pour quelqu'un qui n'aura que 23 ans, je crois qu'il fait preuve d'une grande maturité.

«Il est très impressionnant avec son attitude positive et son désir de vaincre.»

En 2014, Raonic souhaite percer le top-6, atteindre les dernières rondes des tournois du Grand Chelem et se qualifier pour les Finales de l'ATP, où seuls le huit premiers au classement sont admis.

L'athlète féminine de l'année sera dévoilée vendredi, tandis que l'équipe canadienne de l'année sera connue samedi.

PLUS:pc