NOUVELLES

Japon: la visite d'Abe à Yasukuni "pas propice" à apaiser les tensions (UE)

26/12/2013 02:34 EST | Actualisé 25/02/2014 05:12 EST

La visite jeudi du Premier ministre japonais Shinzo Abe au sanctuaire Yasukuni, considéré par la Chine et la Corée du Sud comme un symbole des atrocités passées de l'armée japonaise, "n'est pas propice à une réduction des tensions" dans la région, a déclaré la chef de la diplomatie de l'UE Catherine Ashton dans un communiqué.

La haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères "a pris note de la visite du Premier ministre Shinzo Abe au sanctuaire Yasukuni", écrivent ses services jeudi dans un communiqué.

"Cette action n'est pas propice à une réduction des tensions dans la région ni à une amélioration des relations du Japon avec ses voisins, en particulier la Chine et la république de Corée", ajoute le communiqué.

"Tous les pays de la région ont réaffirmé ces derniers mois leur engagement envers la paix et la stabilité. L'UE insiste régulièrement sur la nécessité de construire sur cette base en gérant les désaccords au travers d'une diplomatie prudente et en s'abstenant d'agir d'une manière susceptible d'augmenter les tensions", insiste Mme Ashton.

La visite de Shinzo Abe au sanctuaire Yasukuni, où sont inscrits 14 criminels de guerre condamnés après 1945 par les Alliés, a suscité la "colère" de la Chine et de la Corée du Sud, sur fond de tensions des relations entre Tokyo et ces deux pays pour cause de différends territoriaux.

cel/via

PLUS:hp