DIVERTISSEMENT

Le film sur Nelson Mandela se penche également sur son ex-femme Winnie

26/12/2013 03:16 EST | Actualisé 25/02/2014 05:12 EST
Handout via Getty Images
UNSPECIFIED LOCATION, UNSPECIFIED DATE: In this handout photo provided by The Weinstein Compan, Idris Elba (L) and Naomie Harris are seen on the set of 'Mandela: Long Walk to Freedom'. (Photo by Keith Bernstein/The Weinstein Company via Getty Images)

TORONTO - S'il détaille la vie du défunt leader anti-apartheid Nelson Mandela, le nouveau film «Mandela: un long chemin vers la liberté» se concentre également sur sa controversée ex-femme Winnie Madikizela-Mandela.

L'actrice britannique Naomie Harris, qui joue la femme connue pour son côté scandaleux, dit penser que la militante sud-africaine «est incomprise de plusieurs façons», et que le film «aidera à corriger cette situation».

«Je ne présente aucune excuse pour les choses haineuses dont est accusée Winnie, mais je crois que ce que ce film aide à accomplir est d'expliquer pourquoi elle est devenue la femme qu'elle est devenue, ce qui est très important», a-t-elle confié lors d'une entrevue donnée en marge du Festival international de films de Toronto, où le film biographique était présenté en première.

«Il y a une dualité dans sa personnalité, parce ce que d'un côté, oui, elle a défendu le supplice du pneu et ces choses horribles durant l'apartheid. Mais, d'un autre côté, elle est la femme qui a gardé vivant le nom de Mandela pendant 27 ans. Et, si elle n'avait pas accompli cela, nous aurions tous pu avoir oublié Mandela. Elle était également très active auprès des jeunes, particulièrement à Soweto et dans le mouvement anti-apartheid qui y avait cours. Il s'agissait principalement d'une vaste révolte violente, mais l'événement fut également essentiel pour faire tomber le régime.»

À l'affiche depuis mercredi, le film est basé sur l'autobiographie de Mandela parue en 1994, et examine ses problèmes lors de la direction du mouvement anti-apartheid, ses 27 ans d'emprisonnement et sa montée triomphante au pouvoir en Afrique du Sud.

Le long-métrage se penche également sur son mariage avec Mme Madikizela-Mandela, qui a dirigé la Ligue des femmes du Congrès national africain, et a milité dans le cadre de la bataille contre l'apartheid.

Le Britannique Idris Elba a récemment obtenu une nomination pour un Golden Globe pour son excellente interprétation de Mandela, qui est mort plus tôt ce mois-ci à l'âge de 95 ans. Justin Chadwick était aux commandes du film, selon un scénario de William Nicholson.

Il s'agit du seul film à avoir reçu l'accord de la famille Mandela et de la fondation du même nom.

Mme Harris a affirmé que le producteur Anant Singh a écrit à Mandela lorsqu'il était en prison, il y a 26 ans, pour lui demander les droits concernant son histoire, et a développé le film sur une période de 17 ans.

MM. Singh et Chadwick ont demandé à Mme Harris de jouer Mme Madikizela-Mandela il y a trois ans, lorsqu'elle tournait à Toronto

Elle admet cependant qu'elle ne connaissait pas «la complexité» de l'ex-femme de Mandela. «J'ai été très surprise lorsque, tout d'abord, le film a été mis sur pied très rapidement après avoir flotté dans le néant pendant 17 ans... Et puis, j'ai dû commencer à effectuer toute cette recherche, et j'ai découvert que Winnie Mandela est cette femme incroyablement complexe, et elle réussit à polariser les gens quant à l'opinion qu'ils ont d'elle.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Golden Globes 2014: Les nommés sont...