NOUVELLES

Deux Omanais enlevés dans l'est du Liban (sécurité)

26/12/2013 04:29 EST | Actualisé 25/02/2014 05:12 EST

Deux ressortissants omanais ont été enlevés par des hommes armés non identifiés jeudi dans la région de Baalbek, dans l'est du Liban, a rapporté une source de sécurité libanaise.

"Deux Omanais ont été enlevés à côté de Baalbeck ce soir" jeudi, a indiqué cette source, ajoutant qu'une enquête avait été ouverte.

Selon cette source, les deux hommes avaient pris un taxi à l'aéroport de Beyrouth et souhaitaient se rendre dans la Bekaa, dans l'est du Liban.

Le chauffeur de taxi, cité par la source, a expliqué qu'il se trouvait avec les deux Omanais dans la Bekaa quand des hommes armés à bord d'une voiture ont arrêté le taxi.

Les hommes armés ont ensuite fait descendre du taxi les deux Omanais et ont laissé partir le chauffeur syrien qui est allé à la police rapporter l'incident, selon la source de sécurité qui n'a pas indiqué quelles pouvaient être les motivations des ravisseurs.

Début novembre, deux Allemands avaient été enlevés quelques heures dans l'est du Liban, puis libérés mais immédiatement arrêtés par la police pour trafic de drogue, selon l'agence officielle libanaise.

La plaine de la Bekaa est depuis longtemps un terrain fertile pour la culture du haschisch. Pendant la guerre civile de 1975-1990, cette activité était une véritable industrie qui générait des milliards de dollars de revenus.

Les autorités libanaises ont lutté pour éradiquer le trafic de drogue et l'armée et la police mènent régulièrement des patrouilles dans la région pour tenter de faire respecter la loi, mais certaines tribus continuent de cultiver le haschisch.

hek/rd/vl/faa

PLUS:hp