NOUVELLES

Compressions budgétaires: l'armée n'offrira plus de manteaux aux cadets

26/12/2013 01:38 EST | Actualisé 25/02/2014 05:12 EST

OTTAWA - Les compressions budgétaires dans l'armée créent un froid chez les cadets, alors qu'un gel des achats de manteaux d'hiver entre en vigueur avec le début officiel de l'hiver.

Des coupes de 2 millions $ dans le budget de l'habillement signifie également que certains des 53 000 cadets canadiens devront réutiliser et échanger des uniformes usagés, en plus de laisser tomber les vêtements de sports fournis par l'armée.

Cette baisse du financement à des fins d'habillement survient alors que les Forces canadiennes doivent effectuer une série de compressions financières afin d'aider le gouvernement Harper à éliminer le déficit fédéral d'ici 2015.

Les cadets canadiens ont commencé l'année avec un budget de 13 millions $ pour leurs uniformes et vêtements, mais se sont fait dire, au cours des dernières semaines, de rembourser 2 millions $.

Les manteaux d'hivers dispendieux ont été les premiers à passer à la trappe, alors même que le nombre de recrues devrait augmenter en janvier.

Les cadets se font plutôt dire d'acheter eux-mêmes leurs manteaux, ainsi que leurs propres vêtements de sport.

«Malheureusement, vous devrez porter votre propre manteau par-dessus votre uniforme si la météo l'oblige», indique un ordre daté du 13 décembre et signé par le colonel Conrad Namiesniowski, le directeur des cadets et des rangers juniors.

Les Forces canadiennes sont cependant toujours engagées à s'assurer que chaque cadet reçoive un uniforme de base — bien que celui-ci puisse désormais être un ensemble usagé, emprunté à d'autres.

Une porte-parole du programme des cadets affirme que les compressions n'ont pas été annoncées à l'avance.

«C'est venu du champ gauche, dit la capitaine Kimberley Caron lors d'une entrevue. Nous avons suspendu les commandes de manteaux d'hiver, puisqu'ils sont vraiment coûteux.»

«Nous ne nous attendons pas à ce que les parents ou les cadets achètent les uniformes.»

Les cadets ont souvent plus d'un uniforme, entre autres à des fins cérémonielles.

Désormais, dit Mme Caron, l'armée ne peut promettre qu'un seul uniforme par cadet. «Nous voulons nous assurer que lorsque de nouveaux enfants joignent nos rangs, nous avons un uniforme pour eux.»

«C'est une question de fierté. Ils veulent avoir l'impression d'appartenir au groupe.»

Les Forces canadiennes sont confrontées à une dure période d'importantes compressions budgétaires petites et grandes, y compris dans le domaine de l'équipement. La semaine dernière, le commandant en chef de l'armée a annoncé que le Canada n'irait pas de l'avant avec l'achat de véhicules blindés, économisant ainsi 2 milliards $.

Le 2 octobre, le ministre de la Défense Rob Nicholson a annoncé que le programme des cadets entrait dans un processus de «renouvellement sur cinq ans» qui fera passer les effectifs à 70 000 cadets, avec des ressources supplémentaires.

PLUS:pc