NOUVELLES

Bangladesh : la chef de l'opposition virtuellement assignée à résidence (parti)

26/12/2013 02:23 EST | Actualisé 24/02/2014 05:12 EST

La chef de l'opposition au Bangladesh et ancienne Premier ministre, Khaleda Zia, a été virtuellement placée en résidence surveillée après avoir appelé à une manifestation de masse pour dénoncer la tenue d'élections législatives le 5 janvier, a annoncé son parti.

"Elle est virtuellement placée en résidence surveillée chez elle depuis hier", a déclaré le vice-président du Bangladesh Nationalist Party (BNP), Shamsher Mobin Chowdhury, à l'AFP.

"La police n'autorise personne à la rencontrer, y compris les dirigeants du parti et des sympathisants", a-t-il précisé.

La police a indiqué qu'elle s'était contentée d'"améliorer" la sécurité de Mme Zia à l'extérieur de son domicile.

L'alliance conduite par le BNP a prévu d'organiser une manifestation de masse le 29 décembre à Dacca pour dénoncer la tenue des élections qualifiées de "grotesques" par Khaleda Zia et boycottées par l'ensemble des partis d'opposition.

Mme Zia, deux fois Premier ministre, avait appelé mardi ses sympathisants à défiler dimanche pour "dire +non+ à ces élections grotesques et +oui+ à la démocratie".

La Première ministre Sheikh Hasina refuse de repousser le scrutin en dépit du boycott du BNP et de ses 17 alliés qui exigent depuis plusieurs mois l'installation d'un gouvernement technique pour superviser le scrutin.

L'armée a commencé à être déployée de façon massive jeudi en vue du scrutin.

sa/ef/ml

PLUS:hp