NOUVELLES

Un bateau de migrants haïtiens chavire près des îles Turks-et-Caïcos: 17 morts

25/12/2013 12:54 EST | Actualisé 24/02/2014 05:12 EST

MIAMI - Au moins 17 présumés migrants haïtiens sont morts, mercredi, lorsque leur bateau à voile surchargé a chaviré alors qu'il était escorté par les autorités vers la côte des îles Turks-et-Caïcos, ont annoncé des responsables du territoire britannique.

Environ deux heures plus tôt, le matin de Noël, la branche marine de la police des Turks-et-Caïcos avait intercepté le voilier soupçonné de transporter des migrants illégaux et avait entrepris de l'escorter vers la côte, a expliqué Neil Smith, un porte-parole du gouvernement local.

Le voilier, qui transportait environ 50 personnes, a chaviré subitement à environ 130 mètres de la côte de l'île de Providenciales, donnant lieu à des opérations de recherche et de secours dans l'obscurité du petit matin.

La cause de l'incident n'a pas été déterminée dans l'immédiat. Des survivants ont affirmé au consul haïtien des Turks-et-Caïcos, Karlo Pelissier, que plusieurs migrants avaient tenté de sauter à l'eau pour atteindre la terre ferme alors qu'ils approchaient de l'île de Providenciales. Le déséquilibre a probablement provoqué le chavirement.

Les autorités ont secouru 32 personnes dans l'eau, dont un garçon de 12 ans, et récupéré 17 corps.

Des plongeurs et un hélicoptère de la garde côtière américaine poursuivent les recherches, mais M. Smith ne s'attend pas à ce que le bilan s'alourdisse significativement.

Les survivants ont été placés en détention dans un centre de Providenciales. Aucune blessure majeure n'a été constatée. «Ils sont fatigués mais ils vont bien», a assuré M. Pelissier, joint au téléphone.

Le fils de dix ans d'un des migrants manquait à l'appel, a-t-il rapporté.

Originaires pour la plupart de Port-au-Prince et de Cap-Haïtien, dans le nord du pays, les migrants ont pris le départ dimanche soir, a affirmé M. Pelissier. Chacun a payé entre 500 $ et 1000 $ en espérant rejoindre Miami, les Bahamas ou les Turks-et-Caïcos, qui abritent une communauté bien établie de migrants haïtiens qui travaillent dans les secteurs de la construction, du tourisme et des services.

Les autorités haïtiennes affirment avoir tenté de décourager les migrants d'entreprendre de telles expéditions.

«Nous sommes attristés par cette tragédie et offrons nos condoléances et nos prières aux familles et amis des victimes de cet accident», a déclaré Salim Succar, un conseiller du premier ministre Laurent Lamothe.

Les survivants devraient être rapatriés en Haïti dans les prochains jours.

Les îles Turks-et-Caïcos, situées au sud-est des Bahamas, sont une destination fréquente pour les migrants haïtiens qui tentent d'échapper à des conditions de vie difficiles. Les îles sont toutefois entourées de récifs, d'îlots et d'eaux peu profondes, rendant la navigation périlleuse.

Il ne s'agit pas de la première tragédie de ce genre pour les migrants haïtiens. En novembre, un bateau de migrants surchargé a chaviré au sud des Bahamas, et une trentaine de personnes ont péri. En juillet 2009, un voilier s'est échoué sur un récif au large des îles Turks-et-Caïcos, faisant au moins 15 morts. En mai 2007, au moins 61 personnes ont perdu la vie lorsque leur bateau a chaviré au large de l'île de Providenciales.

PLUS:pc