NOUVELLES

Soudan du Sud: Ban assure la population du soutien de l'ONU

25/12/2013 10:23 EST | Actualisé 24/02/2014 05:12 EST

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé mercredi les dirigeants rivaux du Soudan du Sud à négocier et a menacé les responsables d'exactions de sanctions, dans un "message radio et vidéo à la population du Soudan du Sud".

M. Ban assure les Sud-Soudanais du soutien de l'ONU, qui va quasiment doubler la taille de sa mission sur place.

"Le Soudan du Sud est menacé, mais le Soudan du Sud n'est pas seul", déclare-t-il. "Je veux vous assurer que les Nations unies se tiennent aux côtés de la population du Soudan du Sud en ces temps difficiles", ajoute-t-il, rappelant les "attaques abominables" et les "graves violations des droits de l'homme" commises dans le pays.

"J'appelle une nouvelle fois les dirigeants du pays à résoudre leurs divergences de manière pacifique et je souligne la responsabilité qui est la leur de protéger les civils", poursuit le secrétaire général. "J'ai averti tous les responsables de crimes qu'ils devront rendre des comptes".

"Nous renforçons la présence de l'ONU et nous ferons tout notre possible pour mettre fin à la violence et vous aider à construire un avenir meilleur pour tous", conclut le message.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé mardi l'envoi de 6.000 Casques bleus supplémentaires au Soudan du Sud pour tenter de protéger les civils victimes des combats et des violences inter-ethniques et assurer la distribution de l'aide humanitaire.

Le Soudan du Sud est en proie à d'intenses combats depuis le 15 décembre, le président Salva Kiir ayant accusé son ancien vice-président de tentative de coup d'Etat. Riek Machar dément, accusant Salva Kiir de vouloir éliminer ses rivaux. Dans leur lutte pour le pouvoir, les deux rivaux instrumentalisent les antagonismes entre leurs ethnies réciproques: les Nuer de Machar et les Dinka de Kiir.

avz/gde

PLUS:hp