NOUVELLES

Indonésie: messe chrétienne à Jakarta pour dénoncer la fermeture d'églises

25/12/2013 04:46 EST | Actualisé 23/02/2014 05:12 EST

Des centaines de chrétiens indonésiens ont célébré la messe de Noël mercredi devant le palais présidentiel de Jakarta pour protester contre la fermeture de leurs églises sous la pression de musulmans fondamentalistes.

Quelque 200 fidèles, venus de deux églises de la banlieue de la capitale, ont chanté des hymnes, récité des prières et allumé des cierges près d'une rue encombrée par les voitures, au côté de trois arbres de Noël fabriqués à base de bambous et de planches de bois.

La célébration a démarré sous un soleil de plomb et a duré plusieurs heures, malgré l'arrivée soudaine de pluies violentes.

"Nous voulons rappeler à notre président une fois de plus qu'il n'a pas résolu les questions de l'intolérance religieuse dans ce pays", a déclaré à l'AFP Bona Sigalingging, un porte-parole d'une des deux églises.

Les deux églises dont sont issus les fidèles venus manifester, ont été fermées en 2010, sous la pression de musulmans extrémistes, dans les villes de Bekasi et Bogor.

Les autorités ont expliqué ces fermetures par un défaut de permis de construire, mais les groupes de défense des droits de l'Homme estiment que les autorités cèdent aux pressions de groupes extrémistes, dans ce pays musulman le plus peuplé au monde.

Le président Susilo Bambang Yudhoyono est critiqué pour ne pas défendre de manière plus convaincante la tolérance religieuse.

Quelque 90% des 250 millions d'Indonésiens sont musulmans et la constitution du pays garantit la liberté religieuse. Mais les extrémistes, issus de la majorité sunnite, s'en prennent aux chrétiens ou aux minorités musulmanes, comme les chiites.

ab-prm/sr/fmp/ml

PLUS:hp