NOUVELLES

Bilichick soutient que le temps d'entraînement réduit explique les blessures

25/12/2013 04:42 EST | Actualisé 24/02/2014 05:12 EST

ORCHARD PARK, États-Unis - L'entraîneur Bill Belichick des Patriots de la Nouvelle-Angleterre blâme les règlements récemment institués par la NFL qui ont réduit le temps d'entraînement avant la saison pour expliquer l'augmentation des blessures chez les joueurs

«Je suis en faveur de la meilleure préparation pour les joueurs en vue de la saison, a déclaré Belichick lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes de Buffalo cette semaine en prévision du match à domicile contre les Bills, dimanche. Et je pense que cela a changé de manière significative et, je dirais, pas nécessairement pour le mieux quand vous regardez le nombre de blessures.»

Belichick prétend que les joueurs sont plus susceptibles d'être blessés parce qu'ils sont moins bien préparés, et il a parlé des limites imposées aux séances d'entraînement pendant la saison morte — y compris le camp d'entraînement — comme étant contre-productives.

«Personnellement, je pense que c'est prendre une mauvaise approche, a-t-il dit. Il y a un écart entre la préparation et le niveau de compétition. Et je pense que c'est pour ça que vous voyez beaucoup de blessures. Des situations surviennent où les joueurs ne sont tout simplement pas aussi bien préparés qu'ils l'étaient les années passés, selon mon expérience en tout cas.»

Belichick vise en particulier plusieurs nouveaux règlements négociés dans la convention collective qui a mis fin au lock-out dans la NFL en 2011.

Les équipes ne peuvent tenir deux entraînements par jour pendant le camp d'entraînement. Des limites ont également été imposées au nombre de fois où les joueurs s'entraînent avec leur équipement tout au long de l'année. Au printemps, les activités de l'équipe pendant la saison morte ont été réduites de 14 à neuf semaines (10 si l'équipe a changé d'entraîneur).

Reste à déterminer si les blessures sont, effectivement, à la hausse dans la NFL, comme le suggère Belichick.

Bien qu'il n'ait pas cité de chiffres précis, Belichick a dit qu'il citait «des faits bien connus et non pas une opinion», en disant que les blessures étaient à la hausse ces trois dernières années.

Le porte-parole de la Ligue, Michael Signora, a contesté les affirmations de Belichick.

«Nous surveillons attentivement les blessures aux joueurs, a déclaré Signora. Il n'existe aucune preuve que les nouveaux règlements ont eu un effet négatif sur le taux de blessures ou que les blessures ont en fait augmenté.»

La NFL a toutefois refusé de fournir ses chiffres. Mais selon STATS, le nombre de joueurs de la NFL qui ont complété une saison sur la liste des blessés a augmenté de façon significative au cours des 14 dernières saisons.

De 2000 à 2006, il y avait une moyenne de 239 joueurs sur la liste des blessés. Cette moyenne a grimpé à environ 314 au cours des sept dernières années.

Le plus faible total pendant cette période était de 192 en 2001, avec un sommet de 353 en 2010, mais c'était avant l'entrée en vigueur des nouveaux règlements.

En date de lundi, les noms de 288 joueurs se trouvaient sur la liste des blessés, le plus faible total depuis les 287 de 2008.

Ces chiffres, toutefois, ne comprennent pas les joueurs dont le nom s'est retrouvé sur la liste des blessés et qui ont été libérés par leur équipe au cours de la saison.

Les Patriots (11-4) ont été grandement éprouvés par des blessures à des joueurs clés cette saison. Six membres de la formation partante se sont retrouvés sur le carreau, y compris l'ailier rapproché Rob Gronkowski (genou droit), le plaqueur offensif Sebastian Vollmer, le secondeur Jerod Mayo, le joueur de ligne défensive Vince Wilfork (tendon d'Achille) et le demi de sureté Adrian Wilson.

PLUS:pc