DIVERTISSEMENT

Aucun favori pour les Oscars

25/12/2013 02:12 EST | Actualisé 28/02/2014 06:19 EST
Montage

La saison des récompenses menant vers les Oscars, c'est comme une course de chevaux. Au départ, il y a un favori, mais il se peut que durant l'épreuve, un autre candidat s'impose et la cadence change. Mais cette année, aucun favori ne semble distancer ses concurrents si bien que la course n'a jamais été aussi ouverte.

Les années précédentes, un consensus semblait s'installer entre les différents critiques. Par exemple, l'an passé, Argo s'est imposé à partir de la mi-décembre, puis en janvier, le film a remporté le Golden Globes du meilleur film et du meilleur réalisateur. Clairement, le momentum était de son côté et il l'a conservé jusqu'à la fin, même si Ben Affleck n'avait pas obtenu de nomination aux Oscars pour son travail à la réalisation.

Mais cette année, au moins une dizaine de films pourrait remporter les grands honneurs. Selon certains journalistes américains, la cuvée 2013 est d'ailleurs très relevée.

Commençons par les plus sérieux aspirants : 12 years a slave, le drame historique de Steve McQueen, American Hustle, la comédie vintage de David O. Russell et Gravity, l'expérience spatiale signée Alfonso Cuaron.

Les trois œuvres sont d'ailleurs certaines d'obtenir une nomination aux Oscars pour le meilleur film (il y en a maintenant 10). Les films se sont partagé les prix lors des dernières semaines. En fait, 12 years semble avoir un léger avantage alors qu'il a été désigné meilleur film par plusieurs cercles de critiques (Boston notamment). Gravity a été choisi par les journalistes de Los Angeles alors que ceux de New York ont préféré American Hustle. Les trois longs métrages ont plusieurs nominations pour les Golden Globes.

Dans leur sillage...

Viennent ensuite Nebraska, le road movie d'Alexander Payne, Captain Phillips de Paul Greengrass, Wolf of Wall Street de Martin Scorsese, mais surtout deux œuvres qui amassent les honneurs dernièrement, Her de Spike Jonze et Inside Llewyn Davis des Frères Coen. Le premier a remporté le prix du meilleur film du National Board of Review alors que le second a mis la main sur la plus importante distinction du Gotham (qui récompense les films indépendants).

D'autres œuvres sont aussi dans le sillage notamment le drame familial August : Osage County, la comédie historique Savings Mr Banks et même Dallas Buyers Club de Jean-Marc Vallée.

Les dernières années, les bonzes de l'Académie des Oscars ont choisi des films consensuels (avec pas trop de dents) qui embrassaient l'histoire. Outre Argo (sur les otages américains durant la Révolution iranienne), on avait choisi The Artist en 2012 (sur l'âge d'or du cinéma muet), Le Discours du Roi en 2011 (sur la monarchie britannique lors de la Deuxième Guerre mondiale) ou The Hurt Locker (sur la guerre en Irak et ses effets).

Dans les années 2000, les votants avaient généralement préféré des films de genre comme le conte tendance mondialiste (Slumdog Millionnaire), le western moderne (No Country for Old men), la fable urbaine (Crash) ou le néo-péplum (Gladiator).

Les paris sont maintenant ouverts...

INOLTRE SU HUFFPOST

Cinéma: les incontournables du temps des fêtes