NOUVELLES

Uun "mini-Kremlin" en banlieue de Pékin pour des services officiels

24/12/2013 02:27 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

Des cadres locaux ont édifié en banlieue de Pékin un complexe aux murs blancs surmonté de dômes dorés, inspiré du Kremlin moscovite, dernier exemple d'extravagance architecturale qui provoquait mardi la colère des internautes chinois.

Des clichés publiés par le Quotidien de la Jeunesse de Pékin montrent les différentes façades du spacieux complexe, dont les arches dorés et les clochers étincelants rappellent ceux de la Cathédrale de l'Annonciation au coeur du palais présidentiel russe. En arrière-plan, on peut distinguer les noires volutes de fumée des usines mitoyennes.

L'édifice, qui doit abriter les administrations locales en charge de la météorologie, de la sismographie, des services des eaux et du paysage, aurait coûté entre 9,3 et 21 millions de yuans (entre 1,1 million et 2,5 millions d'euros), selon le quotidien.

Il se dresse dans une lointaine banlieue rurale de la capitale chinoise, Mentougou.

Sur les réseaux sociaux, les internautes commentaient ces clichés avec sarcasme et réprobation, notant que les gouvernements locaux ploient déjà sous des dettes colossales et que Pékin, censé avoir banni la construction de tout nouveau bâtiment officiel, promeut l'austérité.

"Comment ont-ils osé construire pareil bâtiment sur le territoire de la capitale impériale ? Il fait croire que l'empereur était en voyage ce jour-là...", a ironisé un internaute.

"Officiels de Mentougou, je ne comprends pas comment vous pouvez encore trouver le sommeil la nuit", s'est indigné un autre.

Alors que les millionnaires chinois multiplient dans le pays les constructions de palais extravagants, imitant des architectures européennes ou de contes de fées, des internautes se disaient choqués de retrouver un kitsch similaire dans un complexe administratif.

"Quand j'ai vu les photos hier, j'ai pensé qu'il s'agissait encore d'un caprice de quelque nouveau riche. Comment aurais-je pu imaginer qu'il s'agissait d'un bâtiment officiel?", a commenté un usager de Weibo.

Pékin a en principe interdit la construction de nouveaux bâtiments gouvernementaux pendant cinq ans.

Le gouvernement de la province d'Anhui, l'une des plus pauvres du pays, s'est offert récemment des bureaux d'une superficie supérieure à celle du Pentagone à Washington.

fms-jug/ple/ml

PLUS:hp