NOUVELLES

Une violente tempête fait six morts au Royaume-Uni et en France

24/12/2013 03:32 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

La tempête « Dirk » a perturbé mardi les transports dans le sud de la Grande-Bretagne et le nord-ouest de la France, et a privé de courant de nombreux foyers, à quelques heures de Noël.

Le bilan de deux jours d'intempéries s'établit à au moins six morts - cinq en Grande-Bretagne et un en France.

Des rafales atteignant 145 km/h ont balayé les deux côtés de la Manche, faisant au moins trois morts. Les pluies diluviennes ont fait déborder des cours d'eau, perturbé la circulation automobile et entraîné des annulations de services dans les gares, les ports et les aéroports.

En Grande-Bretagne, le nombre de victimes en deux jours est passé à cinq après la mort d'un homme qui cherchait à sauver son chien emporté par les eaux dans le Devon, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

L'aéroport de Londres-Heathrow, le plus important du Royaume-Uni, a dû annuler un certain nombre de vols ou les retarder. Londres-Gatwick, deuxième aéroport, signale une énorme panne de courant dans l'un de ses terminaux.

Dans les gares britanniques, même si la tempête s'était atténuée mardi matin, de nombreux trains n'ont pu prendre le départ, et des centaines de milliers de voyageurs se sont retrouvés bloqués dans la capitale, incapables de sortir de Londres ou de s'y rendre. Les commerçants craignent déjà que leur chiffre d'affaires ne s'en ressente.

Les passagers d'un train se rendant à Plymouth, dans le Devon, ont passé la nuit bloqués dans les wagons à Taunton.

Cent mille foyers étaient en tout privés d'électricité en Grande-Bretagne et une porte-parole de l'opérateur Southern Electric a fait savoir sur la BBC que certains clients resteraient privés de courant le jour de Noël.

Le Royaume-Uni attend de nouvelles précipitations sur ses côtes vendredi, ce qui ne devrait pas non plus être du goût des commerçants alors que les soldes d'après Noël auront déjà commencé.

19 départements en vigilance orange

En France, 19 départements étaient toujours en vigilance orange en raison de vents violents accompagnés de fortes pluies qui se déplacent vers l'est du pays.

Malgré le rétablissement du courant en maints endroits, environ 145 000 foyers restaient privés d'électricité en fin d'après-midi en raison de nouvelles coupures intervenues dans le Nord et l'Est, selon Électricité Réseau Distribution France (ERDF).

Quatre départements du Sud-Est - Hautes-Alpes, Alpes de Hautes-Provence, Alpes-Maritimes et Var - ont été placés sous surveillance en raison de fortes précipitations attendues dans la nuit de mardi à mercredi. De fortes chutes de neige, jusqu'à 50 cm, sont attendues au-dessus de 1600 mètres.

La Côte d'Or, le Jura, la Saône-et-Loire, l'Ain, le Rhône, la Loire, la Haute-Loire, l'Ardèche, la Drôme et l'Isère sont également en vigilance orange en raison de vents violents.

Les intempéries ont provoqué des dégâts dans la région Rhône-Alpes, où l'autoroute A40 en direction de Genève a été coupée à la circulation, car un portique menaçait de tomber sur la voirie sous l'effet des rafales de vent.

Les vents les plus violents ont été enregistrés au cours de la nuit en Normandie, au Cap de la Hève (Seine-Maritime), avec des rafales à 143 km/h.

L'alerte a été en revanche levée pour la tempête dans le Finistère et le Morbihan, mais ces départements bretons, ainsi que l'Ille-et-Vilaine, ont été placés en vigilance orange à cause des crues de nombreux cours d'eau côtiers.

Les deux rivières qui traversent Morlaix ont ainsi débordé dans la nuit de lundi à mardi, bloquant la circulation dans le centre-ville. La décrue était annoncée pour mardi après-midi.

En France, Dirk a fait un mort, un adolescent, et un blessé grave à la suite de l'effondrement d'un mur sur un chantier lundi dans le Calvados.

Les recherches ont par ailleurs été interrompues lundi soir pour retrouver un marin russe tombé d'un cargo à environ 200 km au large de Brest, selon la préfecture maritime de la ville.

Elle a annoncé en outre que le navigateur suisse Bernard Stamm et un équipier, Damien Guillou, avaient été recueillis sains et saufs dans la Manche par un cargo norvégien après avoir sollicité une assistance au large des îles Sorlingues, dans les eaux britanniques.

Leur bateau était à la dérive dans des creux de six à sept mètres. Les deux hommes regagnaient la France après avoir participé à la transat Jacques Vabre.

PLUS:rc