NOUVELLES

Pour François, Noël, jour de son baptême, est doublement une fête

24/12/2013 03:50 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

Pour le pape François, Noël, jour de naissance du Christ selon la tradition chrétienne, est doublement une fête, car c'est aussi l'anniversaire de son baptême, qu'il vit comme "une seconde naissance", a rappelé mardi l'Osservatore Romano, publiant un texte inédit de Jorge Mario Bergoglio.

Dans ce texte qu'il avait tapé sur sa machine à écrire en 1990, celui qui était alors archevêque de Buenos Aires rend longuement hommage à un prêtre salésien d'origine italienne, Enrique Pozzoli, qui l'avait baptisé à Buenos Aires le 25 décembre 1936, et dont l'amitié a accompagné la vie de ses proches et eu une influence sur sa vocation religieuse. Cet inédit est plein de détails très précis sur les conditions de vie de la famille Bergoglio.

Régulièrement, le pape argentin demande malicieusement aux fidèles s'ils connaissent la date de leur baptême (qu'ils ne savent pas), affirmant qu'il s'agit d'une date aussi importante que leur anniversaire, puisque c'est à ses yeux une nouvelle naissance, et qu'ils doivent la demander dans leurs paroisses d'origine.

En préparatif de Noël, le pape François s'est rendu sur la colline du Vatican lundi soir pour rendre visite au pape émérite Benoît XVI, 86 ans, qui y vit retiré dans un ancien monastère réaménagé pour lui.

Selon des photos distribuées par le Vatican, les deux hommes, tous deux vêtus de blanc, sont montrés priant côte à côte dans la chapelle, puis discutant aimablement sur des canapés blancs avec une guirlande de Noël en face d'eux.

Selon des sources vaticanes, qui démentent l'existence de frictions et encore plus d'une guerre d'influence, les deux papes se parlent régulièrement au téléphone et entretiennent des relations chaleureuses malgré leur tempéraments différents. Benoît XVI avait promis de ne pas s'immiscer dans les affaires de son successeur et de lui être obéissant en tout.

Lundi, François a critiqué dans une homélie la vision de Noël dans les sociétés occidentales: "y-a-t-il encore place pour le Seigneur ou seulement de l'espace pour les fêtes, le shopping et le bruit?", a-t-il demandé.

Le pape doit célébrer mardi soir à 20H30 GMT la messe solennelle de Noël dans la basilique Saint-Pierre au Vatican, avant de prononcer le lendemain le traditionnel message "à la ville et au monde" ("urbi et orbi").

jlv/fka/ml

PLUS:hp