NOUVELLES

Mauritanie: élections "transparentes" malgré des "insuffisances" (observateurs UA)

24/12/2013 07:12 EST | Actualisé 23/02/2014 05:12 EST

Le second tour des élections législatives et municipales en Mauritanie samedi, boycotté par une partie de l'opposition, s'est déroulé dans "la transparence malgré quelques insuffisances", a estimé mardi la mission d'observation de l'Union africaine (UA).

"Ce second tour s'est déroulé dans de bonnes conditions, dans la transparence et l'honnêteté requises", a affirmé le chef de la mission de l'UA, l'ancien Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahya.

"En dépit de quelques insuffisances relevées (...), les conditions réunies pour la tenue de ces élections marquent des progrès notables sur la voie du renforcement de la transparence du système électoral en Mauritanie", a dit M. Ouyahya, sans détails sur ces "insuffisances".

La mission "salue le calme qui a caractérisé ce second tour" et recommande au gouvernement de "relancer avec les partis la concertation politique au-delà de ces élections" pour l'amélioration du dispositif électoral mauritanien.

A l'issue de ce second tour, après le premier du 23 novembre, l'Union pour la République (UPR), le parti présidentiel, a obtenu la majorité absolue des députés à l'Assemblée nationale, raflant 74 des 147 sièges et avec ses alliés d'une douzaine de petits partis, obtient 108 sièges de députés.

Aux municipales, le parti présidentiel a remporté la victoire dans 154 communes sur les 218 du pays.

Ces élections ont été boycottées par dix des onze partis de la Coordination de l'opposition démocratique (COD) pour dénoncer leur organisation "unilatérale et sans garantie de transparence" par le régime du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

hos/mrb/stb/ih

PLUS:hp