NOUVELLES

L'Equateur assure Assange du maintien de son asile politique

24/12/2013 11:01 EST | Actualisé 23/02/2014 05:12 EST

L'Equateur a assuré mardi le maintien de l'asile politique au fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, réfugié depuis un an et demi dans son ambassade à Londres.

"Il est important que tu saches que le gouvernement équatorien est décidé à maintenir la protection contre la persécution politique dont tu es l'objet de la part des plus grandes puissances du monde", lui a déclaré le ministre des Affaires étrangères Ricardo Patiño, dans un message à la radio.

Julian Assange est réfugié à l'ambassade d'Équateur à Londres depuis le 19 juin 2012 pour échapper à une extradition vers la Suède pour des agressions sexuelles présumées qu'il nie.

L'Australien de 42 ans redoute d'être à terme extradé aux États-Unis et d'y encourir la peine de mort en raison de la publication par WikiLeaks de documents secrets américains, une crainte partagé par le président équatorien Rafael Correa, un dirigeant socialiste aux relations tendues avec Washington.

"Nous n'allons pas nous faire tordre le bras, nous maintiendrons sa protection, nous pensons que c'est notre devoir de le protéger face à la persécution", a poursuivi M. Patiño.

La Grande-Bretagne a jusqu'ici refusé d'accorder un sauf-conduit au cyber-militant pour qu'il puisse se rendre en Équateur qui lui a accordé l'asile politique. En réaction, l'Equateur a évoqué la possibilité de recourir à des instances internationales comme la Cour internationale de justice (CIJ).

Dans ce contexte, le ministre équatorien s'est dit confiant dans le fait que la Suède pourrait dépêcher un magistrat à l'ambassade de Londres pour interroger M. Assange. De même, il a estimé que la Grande-Bretagne allait "se rendre compte de sa grave erreur".

Loin du ton acrimonieux des derniers mois, M. Patiño a affirmé qu'il espérait pouvoir renouer le dialogue avec Londres "dans les prochaines semaines", répétant sa proposition d'une commission bilatérale d'experts afin de trouver une solution à ce dossier.

vel/du/gg

PLUS:hp