NOUVELLES

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché surveille le Soudan du Sud

24/12/2013 09:33 EST | Actualisé 23/02/2014 05:12 EST

Le cours du pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, tentant de s'approcher du seuil symbolique des 100 dollars dans un marché calme et surveillant l'évolution de la situation au Soudan du Sud.

Vers 14H20 GMT sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février s'appréciait de 13 cents et s'échangeait à 99,04 dollars. La séance clôturera une heure plus tôt qu'habituellement à l'occasion de Noël.

"Le principal souci du marché aujourd'hui sera de voir si on atteint ou non la barre des 100 dollars le baril", estimait Robert Yawger de Mizuho Securities USA. Le cours n'a plus dépassé ce seuil depuis le 21 octobre.

Cependant "il n'y a pas beaucoup de participants" en cette veille de jour férié et "il manquera sans doute un peu d'impulsion pour y arriver", ajoutait-il.

Le prix du brut était quand même un peu soutenu par l'annonce avant l'ouverture de la séance d'une augmentation plus forte que prévu des commandes de biens durables aux Etats-Unis en novembre.

Cet indicateur confortait une série de données positives sur la vigueur de la croissance américaine, de bon augure pour la consommation énergétique dans le pays.

Les investisseurs surveillaient par ailleurs le Soudan du Sud, où des combats meurtriers entre partisans du chef de l'Etat Salva Kiir et ceux de son ancien vice-président Riek Machar ont fait des centaines de milliers de déplacés.

"Le pays exporte habituellement quelque 220.000 barils de brut par jour, principalement à destination du Japon, de la Malaisie et de la Chine", soulignait Robert Yawger.

"Pour l'instant les exportations de pétrole n'ont, paraît-il, pas été affectées mais cela pourrait changer d'un jour à l'autre", ajoutait-il.

jum/soe/jca

PLUS:hp