NOUVELLES

Fukushima: 4 fuites d'eau observées dans les zones des réservoirs

24/12/2013 03:56 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

L'opérateur de la centrale accidentée de Fukushima a fait part ces derniers jours de plusieurs fuites d'eau près des zones de réservoirs de liquide contaminé, apparemment à cause d'une détérioration des petites digues les entourant.

Selon Tokyo Electric Power (Tepco), des murets de 30 cm de haut encerclent les espaces où sont construites des citernes, mais de l'eau de pluie s'est accumulée à l'intérieur de ces aires dispersées sur le site et deux écoulements ont été constatés à proximité de deux d'entre elles, soit quatre fuites au total.

Des fêlures ont été vues par endroits dans les digues de béton, et un total de 3 mètres cubes d'eau aurait ainsi coulé à l'extérieur, en partie absorbée par la terre, selon les explications de Tepco.

Aucun fossé à proximité ne conduisant à la mer, elle n'est pas allée jusqu'à l'océan Pacifique voisin, a assuré la compagnie.

Une détérioration du matériau censé empêcher l'eau de passer à travers les digues est soupçonnée d'être à l'origine des fêlures qui seraient accentuées par le froid, selon des précisions données par Tepco à la presse.

La compagnie est en train d'enduire toutes les digues (environ une vingtaine) pour remédier au problème. Elle avait déjà décidé auparavant de doubler leur hauteur afin d'éviter que l'eau de pluie ne passe au-dessus lorsque des précipitations violentes touchent cette région du nord-est comme ce fut le cas lors du passage de très puissants typhons cet automne.

L'eau de pluie est elle-même souillée par son contact avec le sol et les réservoirs, d'où la nécessité d'éviter qu'elle ne s'échappe dans la nature avant d'être pompée et conservée aussi dans des citernes.

Un millier de ces engins de stockage ont été montés à la hâte sur le site Fukushima Daiichi pour enfermer les centaines de milliers de tonnes d'eau radioactive générées par le processus de refroidissement des réacteurs saccagés et par le ruissellement d'eau souterraine venant de la montagne en amont.

De très nombreux problèmes découlent de cette gestion compliquée de l'eau contaminée dont le volume augmente chaque jour de quelque 400 tonnes.

kap/pn/fw

PLUS:hp