POLITIQUE

Circulation rétablie sur le pont Dubuc

23/12/2013 01:36 EST | Actualisé 23/02/2014 05:12 EST
Radio-Canada

La circulation sur le pont Dubuc est complètement rétablie sur deux voies, dans chaque direction, depuis 8 h.

Le ministre des Transports Sylvain Gaudreault et le président du Conseil du Trésor Stéphane Bédard ont annoncé que les travaux de réfection du pont à la suite de l'incendie d'un pilier, amorcés il y a neuf jours, se sont terminés dans la journée lundi.

La dernière des 25 plaques de renforcement de la semelle du pont Dubuc a été installée par l'entreprise Proco. Les véhicules lourds peuvent également circuler sur le pont.

Le ministre des Transports a indiqué qu'il n'était pas nécessaire de faire des tests de charge avant de permettre le passage des véhicules lourds, puisque les analyses ont été réalisées en laboratoire. Il affirme que les automobilistes n'ont pas à s'inquiéter de la sécurité du pont.

Retour à la normale

Saguenay a mis fin aux mesures d'urgence mises en place pour faciliter le déplacement des citoyens des deux rives. Les navettes de la Société de transport du Saguenay (STS) sont abolies et les autobus ont repris leurs circuits réguliers. Le service d'autobus redeviendra payant le 26 décembre.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, s'est dit satisfait de l'annonce de la réouverture du pont Dubuc. « C'est la plus belle nouvelle qu'on ne peut pas avoir pour Noël. On avait 200 employés affectés à différentes choses, puis je compte les chauffeurs d'autobus, je compte tout le monde. Puis c'était désagréable pour les citoyens », dit-il.

Le lien routier entre les rives sud et nord du Saguenay a été fermé à la circulation pendant dix jours, obligeant les citoyens à faire un détour de 42 kilomètres ou à traverser à pied le pont Sainte-Anne.

Vendredi dernier, le pont a été rouvert à la circulation légère sur une voie dans chaque direction.

Coûts des travaux et enquête

Le ministre des Transports confirme qu'une enquête est en cours avec la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) à la suite de l'incendie. Les conditions météorologiques la rendent toutefois plus difficile. Sylvain Gaudreault assure que les résultats seront rendus publics quand ils seront connus.

Par ailleurs, le ministère est en train d'évaluer les coûts des travaux de réparation du pont Dubuc, mais il est trop tôt pour en faire le bilan.

INOLTRE SU HUFFPOST

Dix ponts terrifiants dans le monde