NOUVELLES

La télésérie «I Love Lucy» renaît en couleurs pour le temps des Fêtes

23/12/2013 02:15 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

Avec la diffusion, ce vendredi, d'un «spécial de Noël» de la vieille série télévisée «I Love Lucy», la chaîne américaine CBS s'aventure dans le monde de la colorisation, alors que deux épisodes de cette télésérie de l'ère Eisenhower ont été enluminées de «véritables» teintes, en remplacement du noir et blanc de la diffusion originale.

Comme l'indique la chaîne, ces deux épisodes ont été colorisés «avec un aspect vieillot, pour rendre hommage à la période des années 1950 durant laquelle ils ont été tournés».

La télésérie, diffusée de 1951 à 1957, est sans doute l'un des meilleurs porteurs de la vie aux États-Unis il y a environ six décennies.

Le procédé soulève cependant des questions: qu'advient-il de l'histoire culturelle lorsqu'il est possible d'injecter de la couleur dans les contenus en noir et blanc de l'époque? Le résultat est-il meilleur que l'original? Et devrait-on «retaper» ces artefacts télévisuels et cinématographiques?

Si la colorisation existe depuis le début de la photographie et du septième art, elle n'a jamais été aussi sophistiquée. Aujourd'hui, à l'aide d'algorithmes numériques, des parcelles de la culture populaire en noir et blanc d'hier sont présentées d'une toute nouvelle façon.

Cela fait paraître les souvenirs à la fois plus vibrants, mais aussi plus éloignés de l'original.

Paradoxalement, pour toute photo colorisée du début du 20e siècle, on trouve des milliers de clichés numériques instantanés auxquels on a ajouté un filtre pour recréer cet effet vieillot d'autrefois, entre autres grâce à l'application mobile Instagram.

PLUS:pc