NOUVELLES

Égypte : 14 morts dans une explosion

23/12/2013 07:23 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

L'explosion d'une voiture piégée fait 14 morts et une centaine de blessés à Dakahlyia, à une centaine de kilomètres au nord du Caire.

La forte explosion a eu lieu près d'un bâtiment des services de sécurité, qui a été partiellement détruit.

L'Égypte connaît une instabilité chronique et une vague de violences depuis le renversement par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier.

Plus de 1500 Égyptiens ont été tués depuis cette date, en grande majorité des manifestants pro-Morsi, mais aussi quelque 200 soldats et policiers victimes d'attaques et d'attentats, notamment dans la péninsule du Sinaï.

Peu après l'attentat, le premier ministre égyptien Hazem Beblawi a qualifié les Frères musulmans d'« organisation terroriste ».

Bien que l'organisation des Frères musulmans a été décapitée, elle a appelé à boycotter le référendum constitutionnel organisé les 14 et 15 janvier par les nouvelles autorités dirigées par les militaires.

Manifestation au Caire

Par ailleurs, des centaines de personnes ont manifesté au Caire pour protester contre la détention de trois activistes prodémocratie qui avaient défendu la liberté d'expression en Égypte.

Les protestataires ont lancé des slogans contre les le chef d'état-major de l'armée, le général Abdel Fattah al Sissi, qu'ils ont qualifié de « chien ».

Ahmed Maher, Ahmed Douma et Mohamed Adel, trois des jeunes militants qui ont participé au soulèvement contre le président Hosni Moubarak en 2011, ont été condamnés à trois de prison dimanche pour avoir participé à une manifestation contre une nouvelle loi qui limite sévèrement le droit de manifester.

L'Union européenne et les États-Unis ont appelé Le Caire à réviser ce verdict particulièrement sévère.

PLUS:rc