NOUVELLES

Des victimes d'Earl Jones dédommagées durant les Fêtes

23/12/2013 01:08 EST | Actualisé 21/02/2014 05:12 EST

Après quatre années d'attente, 123 victimes du fraudeur montréalais Earl Jones auront de quoi se consoler, du moins en partie, en cette période des Fêtes. Elles recevront sous peu des chèques qui couvriront presque la moitié des sommes perdues.

Pour 1 dollar mis dans les investissements fictifs d'Earl Jones, les victimes recevront 45 cents. Elles se partageront une somme de 12 millions de dollars, en vertu du règlement à l'amiable conclu en mars 2012 avec la Banque Royale.

Une indemnisation de 45 % qu'il faudrait ajouter aux montants accordés à certaines victimes par les gouvernements fédéral et provincial et certaines institutions financières pour les taxes et autres intérêts indûment payés.

« 12 millions de dollars d'indemnisations, c'est beaucoup moins que les 40 millions réclamés initialement », déclare Ginny Nelles, représentante des victimes qui se dit quand même satisfaite.

Mais, comme l'explique l'avocat Neil Stein, les victimes et la défense ont voulu être réalistes en évitant de s'engager dans des procédures longues, coûteuses et incertaines.

Le prétendu planificateur financier Earl Jones a été condamné à 11 ans de prison pour une fraude évaluée à 50 millions de dollars et de vol en février 2011. Il avait floué 158 personnes avec son stratagème, la pyramide de Ponzi.

Avec les informations d'Ahmed Kouaou

PLUS:rc