BIEN-ÊTRE

ÉTUDE: Les impacts de la dimension d'un siège d'avion sur le sommeil en vol

30/10/2013 02:06 EDT | Actualisé 22/12/2013 08:21 EST
Getty

Pour les voyageurs qui font un vol long-courrier et qui se sentent coincés dans leur siège en classe économique, une nouvelle étude constate qu'un tout petit peu plus de marge de manoeuvre pourrait avoir un impact considérable sur leur sommeil à bord.

Le constructeur américain Aircraft a indiqué lundi qu'un seul pouce supplémentaire pourrait améliorer la qualité du sommeil durant un vol. L'organisation appelle d'ailleurs les compagnies aériennes à définir la largeur minimale des sièges d'avion à 18 pouces (45,72 cm) pour des vols long-courriers.

La recherchée menée par le London Sleep Centre a mesuré les mouvements des jambes, de la cage thoracique et des hanches de plus de 1 500 passagers. Ainsi, l'organisation en est venue à la conclusion que la qualité du sommeil serait supérieure de 53% pour passagers voyageant sur des sièges de 18 pouces par rapport à ceux qui volent sur un 17 pouces. Cette dernière dimension était d'ailleurs la norme établie depuis les années 1950, alors que les vols de longue durée étaient beaucoup moins nombreux. L'étude a été menée sur des voyageurs dans quatre aéroports internationaux - Singapour, Charles de Gaulle, Francfort et Amsterdam.

«La différence était significative», a déclaré le chercheur Ebrahim Irshaad dans un communiqué de presse. «Les passagers ont tous dormi plus profondément et leur sommeil a été beaucoup moins perturbé alors qu'ils étaient assis dans des sièges de 18 pouces».

«Le siège de 17 pouces empêche de trouver une position confortable pendant le vol», a pour sa part mentionné Kevin Keniston, responsable du confort des passagers chez Airbus.

«Nous allons encourager toutes les compagnies aériennes à se pencher sur notre recherche et à augmenter la taille de leurs sièges parce qu'un pouce qui fait toute la différence», a-t-il ajouté.

À VOIR AUSSI:

7 trucs pour ne pas perdre vos bagages

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.