BIEN-ÊTRE
22/11/2013 11:29 EST | Actualisé 21/02/2014 05:12 EST

Refuser le dernier verre préviendrait certains ennuis de santé

shutterstock
close up on glass of red wine...

Top Santé rapporte une nouvelle campagne de sensibilisation, lancée en France, qui s’attaque au « verre de trop », après qu’une recherche ait démontré que refuser une seule consommation supplémentaire pouvait grandement aider à prévenir certains problèmes de santé.

Juste à temps pour le temps des fêtes, cette campagne vise ce qu’on appelle communément la tranche des « 18-34 », c'est-à-dire les jeunes adultes qui ont l’habitude des nuits en boîte et des soirées bien arrosées.

« Déjà utilisée dans des campagnes de prévention contre l’alcool aux États-Unis ou en Australie, cette technique permet de renforcer la capacité de celui qui ose dire non à un verre supplémentaire sans aucune stigmatisation. S’il est communément admis que refuser un verre peut donner l’impression de gâcher le moment festif, les publicités de cette campagne de prévention s’emploient à montrer justement l’inverse. Dire non à l’alcool devient simple, possible sans passer pour un ringard », explique l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), instigatrice de cette campagne.

On souhaite ainsi sensibiliser aux bienfaits d’une consommation modérée non seulement sur la santé, mais aussi en matière de sécurité routière, dont le bilan s’alourdit souvent au cours du temps des fêtes.

À VOIR AUSSI:

15 trucs pour éviter de trop boire

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.