MONTRÉAL - Le cocktail météorologique qui a sévi sur plusieurs régions du Québec, dimanche, aura laissé un goût particulièrement amer aux citoyens des régions de l'Estrie et de la Montérégie, où les pannes d'électricité demeuraient nombreuses, tard en soirée.

À 23 h dimanche, l'ensemble du territoire dénombrait un peu plus de 55 700 clients dans le noir. De ce nombre, on en comptait quelque 37 000 en Estrie, en hausse par rapport au bilan précédent, et un peu plus de 15 500 en Montérégie. Ces chiffres représentaient presque la totalité des pannes dans tout le Québec.

En Estrie, les pannes étaient particulièrement importantes dans la MRC de Memphrémagog, avec plus de 16 200 abonnés dans le noir, dont plus de 3700 dans la ville de Magog.

À Sherbrooke, les ouvriers de Hydro-Sherbrooke ont dû mettre fin à leurs efforts de restauration de l'électricité jusqu'à lundi matin, en raison des risques et de la dangerosité des opérations alors en cours. Dans un communiqué, la ville de Sherbrooke a précisé que 9000 foyers étaient toujours privés d'électricité, tard dimanche soir, et Hydro-Sherbrooke ne pouvait dire à quel moment les clients touchés seraient rebranchés.

En Montérégie, la MRC de la Brome-Missisquoi était particulièrement affectée, avec environ 12 000 clients privés de courant, respectivement. Dans la seule ville de Lac Brome, entre autres, Hydro-Québec rapportait plus de 3300 clients sans électricité.

Là aussi, Hydro-Québec refusait formellement de dire, dimanche soir, à quel moment ces clients seraient rebranchés.

«Tant que Dame nature ne se sera pas calmée, nous ne donnerons pas de délais de rétablissement. C'est une situation qui n'est pas terminée et les conditions ne sont pas favorables pour nous permettre de faire le travail», a fait savoir Maryse Pion, porte-parole de la Société d'État, tout en ajoutant que 80 équipes travaillaient à pied d'oeuvre en Montérégie et en Estrie pour redonner du courant aux abonnés.

Et si la situation semblait vouloir se calmer dans la grande région de Montréal, dimanche, les citoyens de l'Estrie et du sud de la Montérégie n'étaient pas nécessairement au bout de leurs peines, car Environnement Canada maintenait un avertissement de pluie verglaçante jusqu'à lundi matin, selon Michael Elliott.

Selon M. Elliott, on a enregistré environ 10 mm de pluie verglaçante à Sherbrooke, dimanche, mais pas moins de 25 mm à Coaticook. Le sud de la Montérégie a aussi été durement affecté par la pluie verglaçante, certains secteurs en recevant de 15 à 20 mm. En comparaison, Montréal n'a reçu qu'entre trois et cinq mm de verglas, après une chute de 11 cm de neige dans la nuit de dimanche.

Magog frappée de plein fouet

Magog, qui semble être l'une des municipalités les plus touchée au Québec, est en partie dans le noir. Vicky May Hamm, mairesse de la ville, rapporte que ce sont les secteurs ruraux qui ont été le plus frappés par le cocktail météorologique des dernières heures.

Le coeur de Magog est desservi par le fournisseur municipal d'électricité, Hydro-Magog. Sur ce réseau, des pannes intermittentes sont constatées, mais la situation est relativement sous contrôle, a indiqué la mairesse lors d'une entrevue avec La Presse Canadienne.

La situation est beaucoup plus problématique pour les abonnés d'Hydro-Québec, qui habitent dans les secteurs ruraux de la ville.

«Plusieurs citoyens n'ont plus d'électricité depuis la nuit de samedi à dimanche. Et pas d'électricité en secteur rural, ça signifie que nous n'avons plus d'eau non plus, car la pompe ne fonctionne pas. Et le téléphone est aussi coupé chez plusieurs personnes», a confié la mairesse.

Pour permettre aux personnes privées de courant de se réchauffer, le centre communautaire de Magog a été ouvert d'urgence.

Mme Hamm affirme qu'elle étudie la possibilité de faire appel à l'aide à de ressources extérieures pour porter assistance à ses citoyens, si la situation perdure pendant encore plusieurs heures.

«Le plan des mesures d'urgence pourrait être mis en place et l'aide de la Croix-Rouge serait alors nécessaire. Malheureusement, Hydro-Québec est incapable de nous dire quand le courant sera de retour. Même si on est les plus touchés, nous sommes incapables de parler à personne chez Hydro», souligne-t-elle.

Routes et aéroports

Les conditions météorologiques auront évidemment compliqué la vie des automobilistes, et la circulation a été particulièrement difficile dimanche après-midi, dans le Bas-Saint-Laurent. L'autoroute 20 entre Lévis et Montmagny a été complètement fermée à la circulation.

Transports Québec incitait les automobilistes à consulter son site Québec-511 pour obtenir l’état des routes.

Le transport aérien a également été perturbé alors que plusieurs vols ont été annulés ou reportés aux aéroports de Toronto, Ottawa, Montréal, Québec, Fredericton, Saint-Jean et Halifax, entre autres.

Du côté du transport ferroviaire, aucune annulation n'était prévue du côté de Via Rail. Certains retards étaient toutefois à prévoir pour les passagers qui se déplaçaient dans l'axe Québec - Windsor.

Les prochains jours devraient amener un peu de répit, alors qu'Environnement Canada ne prévoit aucune précipitation pour la veille de Noël et le jour de Noël. Les températures seront toutefois beaucoup plus froides.

À Montréal, le chargement de la neige débutera d'ici lundi matin dans tous les arrondissements. Quelque 3000 employés sur 2200 appareils dégageront les rues de la métropole au cours des prochains jours.

VOICI QUELQUES IMAGES DE LA SITUATIION À TORONTO
Loading Slideshow...

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.