NOUVELLES
20/12/2013 07:33 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

Un attentat dans un marché et une bombe lors d'un enterrement font 11 morts en Irak

Deux bombes sur un marché aux bestiaux, et une troisième qui a explosé lors de l'enterrement de victimes de la première attaque, ont fait 11 morts dans le nord de l'Irak vendredi, ont indiqué la police et un médecin.

Le premier attentat, qui s'est produit dans le marché de Touz Khourmatou, à 175 km au nord de Bagdad, a fait huit morts et 25 blessés.

Alors que des habitants se rassemblaient dans le cimetière afin d'enterrer les victimes du premier attentat, une autre bombe a explosé, tuant trois personnes et en blessant deux.

Les insurgés en Irak prennent souvent pour cible des endroits à forte concentration humaine, comme des marchés, des cafés et des mosquées, pour faire le plus grand nombre possible de victimes. Des funérailles ont également été visées à plusieurs reprises.

Ces attaques surviennent au lendemain de trois attentats suicide qui ont visé des pèlerins chiites à Bagdad et dans ses environs, faisant au moins 36 morts. Des insurgés ont par ailleurs tué une famille de cinq personnes jeudi à l'ouest de la capitale.

L'année 2013 a été une année noire pour l'Irak, qui a renoué avec des niveaux de violences proches de ceux de 2008, lorsque le pays sortait tout juste d'une guerre civile, après l'invasion américaine de 2003.

Sur les huit premiers jours de décembre uniquement, un plus grand nombre de personnes sont mortes dans des violences que sur l'ensemble du mois en 2012.

Plus de 6.600 personnes ont été tuées depuis le début de l'année, selon un bilan compilé par l'AFP sur la base de chiffres donnés par des sources de sécurité et médicales.

str/wd/sw/cnp/cbo

PLUS:hp