NOUVELLES
20/12/2013 09:16 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

Présidentielle à Madagascar: les bureaux de vote commencent à fermer

Les bureaux de vote ont commencé à fermer peu après 17H00 (14H00 GMT) à Madagascar pour le second tour d'une élection présidentielle et de législatives qui doivent permettre de sortir le pays de la grave crise dans laquelle il est plongé depuis le renversement du président Marc Ravalomanana en 2009.

Le scrutin s'est déroulé dans le calme, selon la Cenit (commission électorale) et des observateurs contactés par l'AFP, selon lesquels la participation ne serait pas très élevée.

"Tout va bien, c'est très calme, on n'a rien qui ne sorte de l'ordinaire", a résumé Stéphane Mondon, chef de mission des observateurs du Centre Carter.

L'heure officielle de fermeture des bureaux était fixée à 14h00 GMT (17h00 locale) mais certains sont restés ouverts un peu plus tard pour permettre aux retardataires de remplir leur devoir civique.

Pour la plupart des Malgaches, le scrutin est un premier pas pour sortir de la grave crise politique, économique et sociale dans laquelle leur pays, mis au ban des nations, est plongé depuis le renversement en mars 2009 du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina, l'actuel président de la Transition malgache.

Les deux hommes s'affrontent par candidats interposés à la présidentielle, le médecin Robinson Jean Louis pour l'un, et le comptable Hery Rajaonarimampianina pour l'autre. Les 7,9 millions d'inscrits devaient également désigner 151 députés.

liu/cpb/sba

PLUS:hp