NOUVELLES
20/12/2013 02:35 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Philippines: le typhon Haiyan va peser sur le marché de l'huile de coprah

L'offre mondial d'huile de coprah devrait se ressentir en 2014 des effets du typhon Haiyan qui a détruit des millions de cocotiers aux Philippines, son principal exportateur, a annoncé vendredi la filière locale.

Les Philippines produisent plus de 40% de l'huile de coprah consommée dans le monde et les régions affectées par le typhon fournissent entre 10 et 15% de ce total, selon Yvonne Agustin, directrice exécutive de l'association patrone United Coconut Association of the Philippines (UCAP).

"L'effet (de Haiyan) sera visible l'an prochain, surtout en termes d'exportations d'huile de noix de coco", a-t-elle déclaré à l'AFP sans préciser les volumes en question.

Haiyan a fait près de 8.000 morts et disparus, déplacé des millions de personnes et ravagé cultures et entreprises lors de son passage sur les îles centrales de l'archipel le 8 novembre.

L'offre d'huile de coprah --utilisée dans la production de margarine mais aussi de savon et de cosmétiques, en particulier du monoï-- va influer sur les prix qui étaient déjà en hausse avant le typhon.

Un certain nombre de cocotiers qui n'ont pas été déracinés ou dont les branches n'ont pas été arrachées peuvent toutefois redonner des fruits en quelques années.

L'agence publique chargée de ce secteur agricole (PCA) s'est refusée à se prononcer sur le montant estimé des pertes mais un porte-parole a assuré que les dégâts concernaient moins de 1% des quelque 340 millions d'arbres du pays.

Le gouvernement mène actuellement un programme national de regénération de la surface cultivée pour remplacer les arbres vieillissants avec 17,5 millions d'unités prévues cette année, 19,5 millions l'an prochain.

Le typhon aura en revanche peu de conséquences sur les exportations de cette année. L'UCAP a révisé à la hausse ses prévisions pour 2013 à 1,1 million de tonnes contre 900.000 tonnes estimées jusqu'alors.

cgm/dan/gab/ros

PLUS:hp