NOUVELLES
20/12/2013 05:43 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

Passage du Nord-Ouest à la rame: 2e étape à l'été 2014 pour Charles Hedrich

Contraint par les glaces fin septembre d'interrompre sa tentative de première mondiale, la traversée du Passage Nord-Ouest à la rame, dans l'Arctique, l'aventurier-sportif français Charles Hedrich repartira pour la seconde partie de son périple à l'été 2014, a-t-il confirmé vendredi à l'AFP.

Auparavant, fin mars, ce sera d'abord un séjour de deux semaines minimum à Tuktoyaktuk, ce village du Grand Nord canadien où son "rameur des glaces" est resté pour l'hivernage, hébergé dans la maison d'une famille inuit.

"J'ai besoin de refaire le banc de nage et de réparer tout le système électrique, indispensable pour alimenter, entre autres, mon téléphone par satellite et le GPS", a expliqué Charles Hedrich, heureux à l'idée de retrouver cette famille qui a accueilli son embarcation de kevlar de 7 m de long, dans son garage: "Ils la gardent à l'abri, avec leurs chiens de traîneaux et leurs scooters des neiges".

Parti le 1er juillet du petit village tchouktche de Wales, en Alaska (Etats-Unis), à l'entrée du Détroit de Béring, quand la glace avait enfin ouvert un passage, l'ex-homme d'affaires reconverti en aventurier multicartes avait dû interrompre sa tentative vers le 15 septembre. Arrivé au niveau du cap Bathurst, à l'entrée du Golfe d'Amundsen, le long des côtes canadiennes, après quelque 1700 km à la rame en solo, il avait été contraint de s'arrêter à Tuktoyaktuk. La faute aux glaces, revenues très tôt, avec près d'un mois d'avance sur l'été 2012.

"Jamais les météorologues et les Inuits n'avaient vu tant de glace à la fois si tard et si tôt", avait alors affirmé Charles Hedrich.

Pour Charles Hedrich, Lyonnais de 55 ans désormais Parisien, la seconde étape de ce Passage du Nord-Ouest à la rame, jusqu'au Détroit de Davis et à la mer de Baffin, sera donc pour l'été 2014. Dès la mi-juin si possible, une fois les glaces fondues. Histoire de renouveler l'exploit d'un certain Roald Amundsen, le premier à avoir franchi ce passage par la voie maritime.

A bord du Gjoa, le marin Norvégien avait mis trois saisons, de 1903 à 1906, pour boucler son périple, entre les Détroits de Davis et de Bering.

Rameur aguerri, Charles Hedrich avait bouclé fin 2012 le premier aller-retour sur l'Atlantique en solo.

ol/fbx

PLUS:hp