NOUVELLES
20/12/2013 10:43 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

Nigeria: le cerveau d'un attentat perpétré à Noël 2011 condamné à la prison à vie

Un tribunal nigérian a condamné vendredi à la prison à vie le cerveau d'un attentat à la bombe perpétré le jour de Noël 2011 contre une église catholique dans une ville proche de la capitale Abuja, qui avait fait 44 morts.

Cet attentat est l'un plus graves dans lequel est mis en cause le mouvement islamiste Boko Haram qui est, selon les Etats-Unis, lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

L'accusation a établi que Kaburu Umar, qui a été condamné, avait préparé et orchestré l'attaque contre l'église catholique Saint Teresa de Mandala, ville proche d'Abuja, a dit le juge de la Haute Cour fédérale Adeniyi Adetokunbo-Ademola.

Cet attentat avait fait 44 morts et 50 blessés.

Le juge a également déclaré M. Umar coupable d'avoir attaqué des cibles policières et gouvernementales dans l'Etat de Sokoto (nord-ouest).

Les attentats contre les églises étaient alors presqu'hebdomadaires. Si elles sont moins nombreuses depuis un an, d'autres formes de violences ont augmenté.

M. Umar, aussi appelé Kabiru Sokoto, était connu comme chauffeur de taxi à Abuja, mais il était en même temps un haut responsable du groupe islamiste.

Selon le juge, le condamné n'a manifesté "aucun remords" pendant le procès.

Les attaques menées par Boko Haram dans le nord-est du Nigeria ont fait plus de 1.200 morts depuis l'instauration de l'état d'urgence dans cette région en mai, avait indiqué l'ONU lundi.

ola-ade/bs/gk/jmc/sd

PLUS:hp