NOUVELLES
20/12/2013 03:44 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Effondrement du plafond d'un théâtre à Londres: les enquêteurs tentent de comprendre

Douze heures après l'effondrement du plafond de l'Apollo Theatre, dans le coeur du quartier des théâtres de Londres, en pleine représentation, les enquêteurs cherchaient vendredi à comprendre les causes de cet accident qui a fait 76 blessés dont sept graves.

Un inspecteur du Westminster City Council (WCC), qui gère ces théâtres anciens, a effectué une inspection de la structure du bâtiment pendant la nuit et a jugé que "le toit du théâtre était sûr" et ne présentait pas de risques d'effondrement, a indiqué l'organisme public dans un communiqué.

"Nous n'allons pas connaître les causes de l'accident tant que les investigations ne seront pas terminées mais des vérifications sont en cours", a déclaré Nickie Aiken du WCC.

"Cela semble être un incident isolé mais nous allons continuer de travailler avec les théâtres toute la journée pour nous assurer que toutes les mesures de sécurité sont en place", a-t-elle ajouté.

"Les théâtres historiques sont tenus de se soumettre à des contrôles de sécurité rigoureux du toit tous les trois ans", a-t-elle également précisé.

"Pour le moment, nous savons qu'un certains nombres d'éléments de maçonneries sont tombés du plafond", a, de son côté, indiqué Paul Rickett, en charge de l'enquête pour Scotland Yard.

"Il n'y a pas d'éléments à ce stade qui suggère que cela résulte d'un acte criminel mais, pour l'heure, nous n'excluons aucune piste", a-t-il ajouté.

Le théâtre est désormais sécurisé par un cordon de sécurité et les recherches à l'intérieur du bâtiment "sont terminées", ont précisé les pompiers.

Les services de secours ont précisé avoir traité 76 patients parmi lesquels 58 ont été transportés dans quatre hôpitaux de la capitale britannique.

Nombre des spectateurs ont d'abord cru que les craquements entendus faisaient partie de la mise en scène de cette pièce de théâtre extrêmement populaire, "The Curious Incident Of The Dog in the Night-time" (Le bizarre incident du chien pendant la nuit) qui raconte le monde à travers le regard d'un enfant autiste.

"Il y a eu un bang, puis un épais nuage de fumée. J'ai cru à un effet spécial", a ainsi relaté sur Sky News, Libby Grundy, 65 ans.

Il y avait 720 personnes sur quatre niveaux dans ce théâtre construit en 1901 dans le quartier de Soho, temple de la vie nocturne de Londres.

mc/ia

PLUS:hp