NOUVELLES
20/12/2013 08:31 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

Coupe du monde - Val d'Isère, l'étape N.2 de Vonn sur la route de Sotchi

Pour Lindsey Vonn, la reine du ski alpin, Val d'Isère est l'étape N.2 sur la route des jeux Olympiques de Sotchi, alors que l'Américaine a fait un retour prudent en Coupe du monde quinze jours plus tôt au Canada.

Avec la sévère blessure au genou droit dont elle a été victime en février, la quadruple lauréate du classement général préfère être sélective afin de se préserver en vue du grand objectif en février en Russie, où elle défendra son titre en descente.

Elle a repris la compétition à Lake Louise, dans les Rocheuses canadiennes, sa piste fétiche sur le circuit de Coupe du monde, montant en puissance au fil des courses pour finir sur une 5e place en super-G.

Si la quintuple médaillée mondiale s'est épargnée le voyage à St-Moritz en Suisse et à Courchevel, en Savoie, elle mise sur Val d'Isère, une autre de ses stations préférées, pour revenir au premier plan en descente.

Par trois fois, elle s'est imposée en descente sur la piste de Coupe du monde (2005, 2006 et 2010), sans compter ses deux titres de championne du monde - descente et super-G - en 2009 sur une piste différente.

"Mon objectif, ce sont les jeux Olympiques, ils sont en février et il reste du temps", souligne l'Américaine, dans la revue Red Bull, l'un de ses sponsors.

"Remporter l'or olympique après ma blessure, ce serait mon plus grand succès personnellement. L'accident a été le point le plus bas de ma carrière, l'or à Sotchi serait le plus haut", estime la compagne du golfeur Tiger Woods.

Mais Vonn, la meilleure skieuse de sa génération, convoite aussi le record de victoires en Coupe du monde de l'Autrichienne Annemarie Moser-Proell (62), qu'elle aurait pu probablement déjà égaler sans sa blessure (59).

"Les records sont la seule chose qui reste d'un sportif, la seule chose dont les gens se rappellent. Si je ne veux pas qu'on m'oublie, il faut que je m'arrête seulement quand j'aurais mis la barre aussi haut que possible pour celles qui viendront après", fait valoir l'Américaine, 29 ans.

Parmi celles-ci, figure la Suissesse Lara Gut. La blonde demoiselle n'a pas attendue longtemps pour briller, comptant déjà, à 22 ans, 7 succès en Coupe du monde, dont quatre cette saison.

Leader du classement général, la Suissesse sera une des filles à battre en descente samedi, une épreuve qu'elle s'était adjugée l'an dernier, comme en géant dimanche.

Elle tentera de contrer les assauts de la Liechtensteinoise Tina Weirather, régulièrement sur le podium depuis le coup d'envoi de l'hiver, et de l'Allemande Maria Höfl-Riesch, victorieuse des deux descentes de Lake Louise.

Descente et géant, ce programme était une affiche de rêve pour la station savoyarde, qui comptait sur l'effet des deux championnes du monde françaises respectives, Marion Rolland et Tessa Worley.

Mais la première s'est blessée en octobre, et la seconde mardi en slalom à Courchevel. Victimes d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou, la blessure classique du skieur, toutes deux sont hors jeu pour l'hiver.

Le programme

Samedi 21 décembre: descente 10H30 (9h30 GMT)

Dimanche 22 décembre: slalom géant 1re manche 10h30 (9h30 GMT), 2e manche 13h30 (12h30 GMT)

lp-stp/jde

PLUS:hp