NOUVELLES
20/12/2013 07:28 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

BlackBerry annonce une perte nette de 4,4 milliards $US pour le troisième trimestre

ASSOCIATED PRESS
The Blackberry Z10 as it goes on sale in Toronto on Tuesday February 5, 2013. (AP Photo/The Canadian Press,Frank Gunn)

WATERLOO, Ont. - Le nouveau dirigeant de BlackBerry (TSX:BB), John Chen, a donné une meilleure idée de la direction qu'entend prendre le fabricant de téléphones intelligents l'an prochain, alors qu'il cherche à relancer l'entreprise à la suite de la lourde perte de 4,4 milliards $ US, ou 8,37 $ US par action, encaissée au troisième trimestre, résultat pire que ce qu'avaient imaginé les analystes.

L'une des premières étapes à franchir sera de conclure une nouvelle entente avec la société chinoise Foxconn, qui fabriquera les combinés de BlackBerry et aidera la firme de Waterloo, en Ontario, à concevoir de nouveaux téléphones.

M. Chen, devenu président et chef de la direction par intérim de BlackBerry il y a moins de deux mois, a soumis une partie de son plan lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, vendredi.

«On ne se demande plus si nous allons être là. Nous sommes prêts à nous battre», a-t-il lancé.

Les propos de M. Chen ont jeté un baume sur les tristes résultats financiers de BlackBerry.

Les actions de l'entreprise ont chuté dès l'annonce des résultats, faite avant l'ouverture des marchés. Elles ont cependant effectué une remontée une fois ouverte la Bourse de Toronto.

Le titre de BlackBerry a finalement clôturé sur un gain de 1,07 $, soit 16 pour cent, à 7,74 $, sur le parquet torontois. Sur le Nasdaq, où davantage d'actions de BlackBerry sont échangées, il a terminé à 7,22 $ US, en hausse de 97 cents US, soit plus de 15 pour cent.

Quoi qu'il en soit, les résultats financiers de BlackBerry au troisième trimestre montrent que les appareils BlackBerry 10, qui devaient permettre à BlackBerry de regagner le terrain perdu face à la concurrence, se vendent peu.

L'entreprise a indiqué que plus de 74 pour cent des 4,3 millions d'appareils BlackBerry qui se sont retrouvés entre les mains d'utilisateurs durant le trimestre étaient des modèles BlackBerry 7 plus anciens.

Les maigres ventes ont affecté les revenus de BlackBerry, qui ont été de 1,2 milliard $ US, en baisse de 56 pour cent comparativement à ceux du troisième trimestre de 2012, alors que l'entreprise n'avait pas de nouveaux modèles à proposer. Les revenus du plus récent trimestre sont également inférieurs de 400 millions $ US à l'estimation moyenne faite par les analystes consultés par Thomson Reuters.

Les pertes ajustées des activités poursuivies — un résultat qui fait abstraction de diverses dépenses comme les coûts de restructuration —, ont été de 354 millions $ US, ou 67 cents US par action. Les analystes avaient prévu une perte de 44 cents US par action.

BlackBerry a inscrit à ses résultats un certain nombre d'éléments non récurrents relativement à ses efforts de restructuration. La société est cependant parvenue à faire passer ses espèces en caisse à 3,2 milliards $ US à la fin de novembre, grâce à l'aide de 1 milliard $ apportée par Fairfax (TSX:FFX) et un groupe d'autres investisseurs.

Durant le trimestre, BlackBerry a utilisé environ 400 millions $ US en espèces pour ses activités.

«La position dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui en matière d'avoirs en caisse va sans aucun doute nous permettre d'opérer notre redressement», a déclaré M. Chen.

Il y a un an, BlackBerry avait fait état pour son troisième trimestre d'un léger bénéfice net de 9 millions $ US, ou 2 cents US par action, sur des revenus de 2,7 milliards $ US.

M. Chen a succédé au chef de la direction Thorsten Heins, dont le départ a été annoncé dans la foulée d'un programme prévoyant la mise à pied de 40 pour cent des effectifs de BlackBerry, soit environ 4500 employés.

Depuis qu'il est entré chez BlackBerry, au cours du mois de novembre, M. Chen a entrepris un important remaniement de la haute direction de l'entreprise.

INOLTRE SU HUFFPOST

Lancement du BlackBerry 10
BlackBerry lance son téléphone Q5 au Canada