NOUVELLES
19/12/2013 07:58 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Syrie: le régime étend son offensive aérienne dans la province d'Alep (ONG)

L'armée de l'air syrienne, qui bombarde depuis cinq jours les quartiers rebelles d'Alep, faisant plus de 160 morts, a étendu jeudi son offensive dans la province de la métropole du nord, selon des militants et une ONG syrienne.

Les dernières attaques ont tué au moins 11 personnes supplémentaires dans les environs de la ville jeudi, dont quatre femmes et deux enfants à Minbej et Daret Azza, deux des villages ciblés, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH)

Par ailleurs, 13 soldats syriens ont été tués jeudi dans des combats avec des rebelles et des jihadistes dans la ville de Deir Ezzor, à l'est du pays, selon la même source.

"Après quatre jours de largage de barils d'explosifs sur Alep, le régime (...) a frappé Tall Alam", un village au sud-est de la deuxième ville du pays, a indiqué sur Facebook le "centre médiatique d'Alep", un réseau de militants.

Un autre réseau de la province, Shahba Press, a fait état de raids aériens sur Daret Ezza, Marea, Minbej et Anadane, des villages et localités au nord d'Alep tenus depuis plus d'un an par les rebelles.

L'OSDH a également rapporté des frappes sur la localité industrielle de Cheikh Najjar, avec des "barils d'explosifs".

Selon un nouveau bilan de cette ONG qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales, les raids sur Alep ont fait 161 morts de dimanche à mercredi, tandis que Médecins sans Frontières a avancé le chiffre de 189 morts.

"Il sera difficile, voire impossible, que l'armée avance dans les quartiers rebelles d'Alep", a estimé Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH. "Mais je pense que le régime tente de monter la population contre les rebelles".

Selon l'OSDH et des militants, l'armée utilise des "barils d'explosifs" tapissés de béton et remplis de TNT "pour faire un maximum de destructions et de morts".

Une source de la sécurité syrienne a réfuté l'utilisation de barils, tandis qu'une autre a indiqué que l'armée préfèrait utiliser ces barils au lieu des missiles, plus onéreux.

La majorité des quartiers visés à Alep se situent dans l'est tenu par les rebelles et à la périphérie de zones contrôlées par le régime dans la province d'Alep, un des principaux fronts de cette guerre qui a fait plus de 126.000 morts en 33 mois selon l'OSDH.

ser/ram/vl/faa/cbo

PLUS:hp