NOUVELLES
19/12/2013 04:29 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Poutine n'a "rien à dire" sur un éventuel successeur

Le président russe Vladimir Poutine a refusé jeudi de spéculer sur qui pourrait lui succéder au pouvoir, déclarant qu'il n'y avait pour l'heure "rien à dire" à ce sujet.

"Je n'ai rien dit et il n'y a rien à dire", a-t-il répondu à un journaliste qui lui demandait s'il avait déjà en tête le nom de son éventuel successeur.

M. Poutine en est à son troisième mandat présidentiel. Au Kremlin depuis l'an 2000, il a occupé le poste de Premier ministre entre 2008 et 2012, la Constitution russe lui interdisant de briguer un troisième mandat consécutif au Kremlin.

Interrogé un peu plus tard sur les chances du Premier ministre Dmitri Medvedev, qui fut président lorsque lui-même était chef du gouvernement, de lui succéder, il n'a pas répondu.

"Je considère que le travail du gouvernement est satisfaisant", a-t-il dit.

"Evidemment, dans le cadre de ce travail, il y a des choses qu'on aurait et qu'il faudrait à mon avis faire de façon énergique, de manière plus efficace, à temps... il y a des choses qui traînent en longueur", a-t-il estimé, ajoutant que ce travail était toutefois "difficile".

"J'estime que le potentiel du gouvernement actuel est loin d'avoir été réalisé", a-t-il conclu.

Dans le passé, M. Poutine n'avait pas exclu de briguer un quatrième mandat lors de la prochaine élection présidentielle en 2018.

edy/lpt/ros

PLUS:hp