NOUVELLES
19/12/2013 04:26 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Le télescope spatial européen Gaia en route vers les étoiles

Une fusée Soyouz emportant le télescope spatial européen Gaia a décollé jeudi matin du Centre spatial guyanais à Kourou, selon une retransmission via internet diffusée par la société Arianespace.

Le lanceur a décollé à 9H12 GMT (06H12 heure de Guyane, 10H12 heure de Paris).

Le satellite Gaia, qui mesurera avec une précision inégalée la distance d'un milliard d'étoiles de notre galaxie, doit se séparer de l'étage supérieur de la fusée après 41 minutes et 59 secondes de vol.

Avant la séparation, le satellite enverra un premier signal radio à la station de Perth (Australie) de l'Agence spatiale européenne (ESA).

Mais les contrôleurs de mission du Centre des opérations de l'ESA (Esoc) à Darmstadt (Allemagne) vivront encore de longues minutes de suspense.

"Après la séparation, Gaia doit encore effectuer une séquence automatisée critique, qui comprend la pressurisation de ses propulseurs de contrôle d'attitude et le déploiement de sa jupe pare-soleil, une étape très délicate", a expliqué Dave Milligan, responsable des opérations pour Gaia.

"Pendant environ 17 minutes, nous risquons de perdre le contact radio", a-t-il précisé dans un communiqué de l'ESA, ajoutant que ces minutes seraient "très longues et tendues" dans la salle de contrôle.

Si tout va bien, Gaia sera positionné à environ 1,5 million de kilomètres de la Terre, sur un emplacement privilégié, le point de Lagrange 2.

Sa mission doit durer cinq années au total -voire six- pendant lesquelles le satellite localisera un milliard d'étoiles, chacune étant observée environ 70 fois. Plus de 99% d'entre elles n'ont jamais eu leur distance mesurée avec précision.

vm/pjl/jlc

PLUS:hp