NOUVELLES
19/12/2013 10:47 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

La présidente lituanienne boycotte les JO de Sotchi

La présidente de la Lituanie, Dalia Grybauskaité, a annoncé jeudi qu'elle boycotterait les Jeux Olympiques d'hiver à Sotchi en raison de la polique extérieure de la Russie envers ses voisins.

Mme Grybauskaité a déclaré qu'elle n'assisterait pas à cet événement, en raison des violations des droits de l'Homme et des sanctions économiques imposées par Moscou à la Lituanie, qui assure actuellement la présidence de l'Union européenne.

"Quand je vois les violations des droits de l'Homme, le comportement (de la Russie) envers ses partenaires de l'Est, les sanctions économiques, y compris contre la Lituanie, je ne vois aucune possibilité politique d'assister aux Jeux de Sotchi", a-t-elle dit à des médias lituaniens à Bruxelles.

Cette interview a été diffusée à Vilnius par son service de presse.

Les président français et allemand ont également annoncé récemment qu'ils n'assisteraient pas aux Jeux à Sotchi, mais n'ont pas précisé si leur décision était liée à la question des droits de l'Homme en Russie.

Le président de la Lettonie, Andris Berzins, a quant à lui annoncé cette semaine qu'il irait en Russie, accusant ceux qui appellent au boycott d'avoir une mentalité de "Guerre froide".

En octobre, la Russie avait imposé un embargo sur les importations de produits laitiers lituaniens, sur fond de conflit avec la Lituanie, qui souhaite la conclusion des accords d'association et de libre échange entre l'UE et des pays de l'ex-bloc soviétique, dont l'Ukraine.

La Russie a été critiquée par nombre d'ONG et par les défenseurs des droits de l'Homme, qui dénoncent le traitement auquel sont soumis les travailleurs immigrés recrutés en masse sur les chantiers des JO, mais surtout la stigmatisation des homosexuels par la législation russe.

Les relations entre la Russie et la Lituanie, première des républiques soviétiques à avoir proclamé en 1990 son indépendance, avant l'explosion de l'URSS l'année suivante, et admise dans l'Union européenne en 2004 et l'OTAN, sont glaciales depuis l'indépendance de l'Etat balte.

vab/mas/abk

PLUS:hp