NOUVELLES
19/12/2013 02:15 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

La grâce de Khodorkovski: "une bonne nouvelle" pour Steinmeier

La grâce accordée par le président russe Vladimir Poutine à l'ex-magnat du pétrole Mikhaïl Khodorkovski est "une bonne nouvelle", a déclaré jeudi à Varsovie le nouveau ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.

"C'est une bonne nouvelle que M. Khodorkovski ait été gracié. J'espère qu'après être gracié il sera libéré au plus vite", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse commune avec son homologue polonais Radoslaw Sikorski.

Vladimir Poutine a annoncé jeudi qu'il s'apprêtait à gracier l'ex-magnat du pétrole et critique du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski, emprisonné depuis plus de dix ans.

Le président russe, qui a fait cette annonce inattendue juste après sa conférence de presse annuelle, a expliqué que M. Khodorkovski avait récemment adressé par écrit une demande de grâce, ce qu'il avait refusé de faire jusque là.

"Une autre bonne nouvelle de cette journée est qu'apparemment la Douma (chambre basse du Parlement russe, ndlr) a décidé qu'une partie des détenus politiques à qui il est reproché d'avoir participé à une manifestation, notamment les activistes de Pussy Riot, seraient également libérés. C'est un bon signe", a également déclaré M. Steinmeier.

Evoquant par ailleurs la situation en Ukraine, il a souligné que "l'offre européenne" d'accord d'association "reste sur la table" et qu'"il appartient à l'Ukraine de se décider", exprimant l'espoir qu'il "n'y aura pas d'escalade de la violence" à Kiev.

Interrogé à propos d'une proposition de l'opposant ukrainien Vitali Klitschko de devenir un médiateur en Ukraine, M. Steinmeier a exclu cette possibilité. Il a souligné qu'il y avait trois autres médiations en cours, celle des émissaires européens Pat Cox et Aleksander Kwasniewski, celle de la représentante de la diplomatie de l'UE Catherine Ashton et celle du Conseil de l'Europe.

bo-ea/mrm/plh

PLUS:hp