NOUVELLES
22/12/2013 01:47 EST | Actualisé 22/12/2013 01:49 EST

#Huffies: Guillaume St-Onge gagnant catégorie «sports»

Marianne Chevalier

Guillaume St-Onge (@guidoustonge)

  • 32 ans
  • 4957 abonnés
  • «Bravo à Guillaume et aux membres de sa famille nombreuse qui ont voté pour lui! Espérons que les gens découvriront en lui quelqu'un qui rendra divertissant le plus plate des matchs du Canadien...» - Olivier Niquet, Sportnographe, juré catégorie «sports»

Dans la catégorie Sports, les #Huffies ont couronné un ingénieur devenu concepteur et producteur de contenu après être passé par l'École nationale de l'humour. Oui, Guillaume St-Onge a un parcours plutôt singulier. Celui qui a ouvert son compte Twitter en 2011 alors qu'il était affecté à la couverture de la classique hivernale opposant le Canadien de Montréal aux Flames de Calgary a apprivoisé ce média au fil du temps.

«Mon axe, je me suis rendu compte de ce que c'était dans les derniers mois, raconte Guillaume St-Onge. Depuis le début sur Twitter, je n'avais rien calculé, j'y vais comme ça sort. Ils disent partout que tu dois tweeter sur une base régulière, pas inonder ton monde. Moi c'est drette pas ça!»

Ce sont finalement ses commentaires insolites livrés en direct lors des matchs des Glorieux qui lui ont permis de se démarquer. «Pendant les matchs, je dis des niaiseries pour ceux qui suivent le match et "tweetent" en même temps. Parfois je vais réagir sur ce que les animateurs disent. Donc si quelqu'un tombe sur un tweet trois heures plus tard, il ne comprendra pas», explique le gagnant.

Avec Twitter, c'est le côté créatif de sa personnalité qui ressort, qui se développe. «Sur Twitter, quand tu as une idée, tu la donnes, souligne celui qui a aussi co-fondé la boîte de conception Michel Michel. L'instantanéité, c'est cliché, mais ça me sert beaucoup. Je ne "surpense" pas les affaires. Je les mets directement. Sinon, je suis le genre de gars qui va penser trop longtemps.» Une recette qui lui aura à tout le moins permis de «scorer» aux #Huffies!

INOLTRE SU HUFFPOST

Huffies 2013: Politique, techno, corpo, sports