NOUVELLES
19/12/2013 07:55 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

GB: Adebolajo et Adebowale coupables du meurtre du soldat Rigby

Michael Adebolajo et Michael Adebowale, deux Britanniques se présentant comme "des soldats d'Allah" ont été reconnus coupables jeudi à Londres du meurtre du soldat Lee Rigby, tué et quasi décapité en plein jour dans une rue de Londres le 22 mai dernier.

Après moins de deux heures de délibération, les douze jurés ont retenu le premier des deux chefs d'accusations contre les deux hommes, passibles de la prison à perpétuité. Un juge prononcera les peines à une date ultérieure, qui pourrait être repoussée au début 2014.

La tentative d'assassinat sur un policier n'a pas été retenue par le jury.

Des membres de la famille de la victime étaient en pleurs au moment du verdict. Michael Adebolajo a embrassé un exemplaire du Coran avant d'être emmené du tribunal.

Adebolajo, 29 ans, et son complice âgé de 22 ans avaient plaidé non coupable d'un meurtre qualifié de "barbare" par l'accusation, qui avait choqué le Royaume-Uni.

Il a déclaré pendant le procès qu'il était en "mission" en tant que "soldat d'Allah" et "en guerre contre la Grande-Bretagne", alors que le deuxième accusé ne s'est pas exprimé devant le tribunal de l'Old Bailey à Londres.

Les deux Londoniens d'origine nigériane ont renversé en voiture leur victime, qui rejoignait à pied et en civil sa caserne dans le quartier londonien de Woolwich, avant de le larder de coups de couteau et de presque le décapiter avec un hachoir, sous les yeux de nombreux témoins.

Plusieurs passants ont filmé la scène avec leur téléphone portable et montré comment Adebolajo les apostrophait directement, avec un hachoir dans ses mains ensanglantées.

Sur une vidéo prise juste après le crime, il a expliqué avoir voulu venger les "musulmans tués par des soldats britanniques".

Durant le procès, Adebolajo, aussi prolixe que son co-accusé est resté muet, a précisé que lui et son complice avaient prié Allah pour qu'ils attaquent un soldat et non un civil.

Il a dit "adorer Al-Qaïda" et considérer comme ses "frères" les "moujahidine" de la nébuleuse.

jk/dh/via

PLUS:hp