NOUVELLES
19/12/2013 06:57 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Dopage: une contamination alimentaire pourrait expliquer la présence de clenbutérol chez Rogers

Saxo-Tinkoff, la formation de Michael Rogers, a affirmé jeudi qu'une contamination alimentaire pourrait être à l'origine du contrôle positif au clenbutérol du champion cycliste australien.

L'Union cycliste internationale (UCI) a annoncé mercredi la suspension provisoire de Michael Rogers, triple champion du monde du contre-la-montre 2003/2004/2005, contrôlé positif au clenbutérol.

Le coureur présentait du clenbutérol, substance prohibée, dans un échantillon d'urine prélevé le 20 octobre lors de la Japan Cup Cycle Road Race.

"Michael Rogers a immédiatement informé la direction de l'équipe de la décision de l'UCI", a déclaré la formation danoise dans un communiqué publié mercredi soir.

"L'Australien a expliqué au management de l'équipe qu'il n'avait jamais ingéré (de clenbutérol, un stimulant anabolisant) ni consciemment ni délibérément, et craint que l'origine de la présence de cette substance provienne de nourriture contaminée", précise le communiqué.

Rogers a la possibilité de demander l'analyse de l'échantillon "B" de son contrôle.

Une semaine avant la Japan Cup Cycle, il avait participé à une compétition en Chine. Or, dans le passé l'UCI et l'Agence mondiale antidopage ont appelé les sportifs concourant dans ce pays à la prudence en matière alimentaire, la Chine utilisant les hormones de croissance comme complément pour nourrir leur cheptel.

Rogers, qui aura 34 ans le 20 décembre, a rejoint en début d'année l'équipe Saxo-Tinkoff en provenance de la formation Sky, au sein de laquelle il a été l'équipier de Bradley Wiggins lors du Tour de France victorieux du Britannique en 2012. Il a disputé en tout neuf Tour de France, dont le dernier en date cette année où il a pris la 16e place du classement général.

rsm/mp/jw/chc/jcp

PLUS:hp