NOUVELLES
19/12/2013 08:45 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Deux hommes sont trouvés coupables du meurtre d'un soldat britannique

LONDRES - Deux Britanniques qui se disaient des «soldats d'Allah» ont été prononcés coupables, jeudi, du meurtre d'un soldat qu'ils ont heurté avec leur voiture avant de le poignarder à mort en pleine rue, à Londres.

Le jury composé de huit hommes et quatre femmes n'a délibéré que pendant 90 minutes avant de conclure à la culpabilité de Michael Adebolajo et Michael Adebowale. Les deux hommes ont été trouvés coupables du meurtre du soldat Lee Rigby mais innocents d'une tentative de meurtre contre un policier.

Les deux hommes connaîtront leur peine l'an prochain.

Les deux accusés n'ont pas réagi lors du prononcé de leur sentence. Adebolajo a toutefois souri et embrassé une copie du Coran avant d'être ramené en cellule.

La famille de M. Rigby s'est déclarée satisfaite du verdict, tout en soulignant par voie de communiqué qu'aucune justice ne pourra lui ramener celui qu'elle a perdu.

Les deux hommes avaient plaidé non coupable aux accusations de meurtre, mais ni un ni l'autre n'avait nié avoir participé à l'agression du 22 mai. M. Rigby, un homme de 25 ans, rentrait à pied à sa caserne quand il a été heurté, poignardé et presque décapité.

Quelques minutes après le meurtre, un passant a filmé Adebolajo, ensanglanté et des couteaux à la main, expliquant avoir commis ce meurtre pour venger ceux tués à l'étranger par des soldats britanniques. Des caméras de sécurité avaient aussi capté toute la scène.

PLUS:pc