NOUVELLES
19/12/2013 04:35 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Après les tensions, l'Inde veut préserver ses relations avec les Etats-Unis

Le gouvernement indien a cherché à apaiser jeudi les tensions avec les Etats-Unis nées de l'arrestation d'une diplomate indienne à New York, assurant qu'il ne souhaitait pas mettre en jeu "sa relation précieuse" avec les Américains.

"Je crois qu'aucune des deux parties ne veut mettre en danger une relation très précieuse dans laquelle nous avons énormément investi", a dit le ministre des Affaires étrangères, Salman Khurshid à la chaîne CNN-IBN.

"Beaucoup de choses peuvent arriver entre amis, même des choses terribles", a-t-il ajouté.

"Le tout dans l'amitié, c'est qu'elle puisse survivre à ce genre d'épreuve", a encore dit le ministre.

L'arrestation le 12 décembre de Devyani Khobragade, consule générale adjointe, pour une affaire de fausse déclaration d'employée de maison, et sa détention de 48 heures à New York, pendant laquelle elle a subi des fouilles au corps, ont suscité l'indignation des autorités de New Delhi, qui ont pris une série de mesures de rétorsion contre les Etats-Unis.

Le secrétaire d'Etat John Kerry a exprimé mercredi ses "regrets" à l'Inde après cette affaire qui a obligé M. Kerry à téléphoner au conseiller à la sécurité nationale indien Shivshankar Menon.

La consule indienne a elle-même raconté dans un e-mail à ses collègues les conditions de sa mésaventure. Elle a dit avoir invoqué en vain devant les policiers américains son immunité diplomatique pour faire cesser les fouilles au corps.

De son côté, le procureur de Manhattan chargé de l'affaire, Preet Bharara, a assuré qu'elle avait été bien traitée, se voyant même offrir du café et proposer à manger durant son arrestation.

bb/ef/abk

PLUS:hp