NOUVELLES
19/12/2013 09:35 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Afrique du Sud: près de 1.000 rhinocéros tués par des braconniers depuis début 2013

Près de 1.000 rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud depuis le début de l'année 2013, pour leur corne revendue sur le marché noir notamment en Asie, a annoncé jeudi le ministère de l'Environnement.

"Le nombre de rhinocéros tués par braconnage depuis janvier 2013 a déjà atteint 946", a affirmé le ministère dans un communiqué.

La demande asiatique de cornes de rhinocéros -censée être utilisée dans la médecine traditionnelle ou comme aphrodisiaque, sans aucune preuve scientifique- a fait augmenter le massacre de ces animaux.

En 2007, il n'y avait eu que 13 rhinocéros chassés illégalement en Afrique du Sud, mais leur nombre a augmenté fortement chaque année, atteignant 668 en 2012.

Des bandes internationales disposant de matériel sophistiqué foncent sur les animaux depuis des hélicoptères, faisant appel à des chasseurs pour retrancher les cornes aux animaux, alors encore en vie.

330 personnes ont été arrêtées jusqu'ici cette année pour ces méfaits.

Jusqu'à présent, les criminels ont toujours largement échappé aux forces de sécurité, malgré le déploiement de soldats dans le Parc national Kruger, de réputation mondiale, qui a été la cible de nombreuses attaques.

"Le parc continue de supporter le plus gros poids du braconnage de rhinocéros en Afrique du Sud, avec déjà 573 tués depuis le 1er janvier 2013", explique le ministère de l'Environnement.

L'Afrique du sud possède environ 80% des rhinocéros dans le monde, où la population totale est estimée à 25.000.

Les cornes de rhinocéros sont faites de kératine, substance existant dans les ongles et les cheveux humains.

jcm/jg/jmc/sd

PLUS:hp