NOUVELLES
18/12/2013 04:53 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Un membre du Jihad islamique tué par l'armée israélienne à Jénine

Un Palestinien a été tué et plusieurs autres ont été blessés par les forces israéliennes au cours d'affrontements déclenchés par une tentative d'arrestation mercredi soir à Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, a-t-on appris de sources concordantes.

La victime, Nafaa al-Saedi, 23 ans, appartenait au mouvement radical Jihad islamique, selon des sources de sécurité palestiniennes.

Les affrontements ont éclaté pendant une opération visant à "arrêter un suspect" à Jénine, lorsque des Palestiniens ont ouvert le feu et lancé des grenades artisanales et des engins explosifs sur les forces israéliennes, a annoncé l'armée israélienne dans un communiqué.

Les militaires israéliens ont ouvert le feu, blessant plusieurs Palestiniens, qui ont été soignés sur place puis évacués vers un hôpital, selon le texte, ajoutant que "l'un d'entre eux a succombé en chemin".

Selon le responsable des urgences du Croissant-Rouge palestinien à Jénine, Mahmoud al-Saedi, les heurts ont éclaté après l'entrée de forces spéciales israéliennes dans le camp de réfugiés de Jénine.

L'agence officielle palestinienne WAFA, citant des témoins, précise que les heurts se sont produits lorsque les militaires israéliens, déguisés en Palestiniens, ont fait irruption dans la maison d'un dirigeant du Hamas emprisonné par Israël.

Des sources de sécurité palestiniennes ont affirmé à l'AFP que les soldats israéliens avaient arrêté Nafaa al-Saedi et un autre Palestinien, Ali Qassem al-Saedi, 21 ans, dans cette maison.

Six blessés ont été évacués à l'hôpital de Jénine, a indiqué le responsable du Croissant-Rouge.

Deux autres, dont Nafaa al-Saedi, ont été gardés par les militaires israéliens, jusqu'à ce que les services de secours palestiniens soient autorisés à récupérer le corps de Nafaa al-Saedi, au barrage de Jalameh, a-t-il souligné.

"Des opérations de l'armée israélienne comme celle-ci visent à empêcher les terroristes d'atteindre nos villes, d'enlever nos civils et d'attaquer des automobilistes israéliens sur la route", a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner, cité dans le communiqué.

Le 7 décembre, un adolescent palestinien de 15 ans avait été tué par balles par l'armée israélienne dans un camp de réfugiés près de Ramallah.

Au total, 27 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes en 2013, en grande majorité en Cisjordanie, selon les statistiques de l'ONU, incluant un travailleur palestinien en situation irrégulière tué par un garde-frontière en Israël le 30 novembre.

he-str-sst/agr/sym

PLUS:hp