DIVERTISSEMENT
18/12/2013 10:38 EST | Actualisé 18/12/2013 10:41 EST

Shia LaBeouf, accusé de plagiat, reconnaît son erreur et s'excuse

ASSOCIATED PRESS
FILE - In the Sept. 6, 2012, file photo, actor Shia LaBeouf poses at the 69th edition of the Venice Film Festival in Venice, Italy. LaBeouf debuted his short film, ?Howard Cantour.com,? online on Monday, Dec. 16, 2013, but unfortunately failed to credit the source of his idea for the project. LaBeouf?s short began to circulate in late 2012 at festivals like Cannes Film Festival and the Cleveland and Seattle International Film Festivals. The short, which stars Jim Gaffigan, examines the life of an anguished online film critic, which stemmed from the concept of a 2007 graphic novella by artist Daniel Clowes titled ?Justin M. Damiano.? Clowes? tale also depicts the life of a film reviewer. LaBeouf took to Twitter on Monday evening to acknowledge and apologize for plagiarizing Clowes? work. But viewers didn?t pinpoint the connection to Clowes? novella until its release online on Monday. (AP Photo/Joel Ryan, File)

La carrière de réalisateur de Shia LaBeouf ne démarre pas sous les meilleurs auspices. L'acteur américain, accusé d'avoir plagié l'oeuvre du dessinateur Daniel Clowes pour réaliser son court-métrage HowardCantour.com, vient de reconnaître les faits et a présenté ses excuses.

Présenté à Cannes en 2012, HowardCantour.com explore le monde de la critique de cinéma, tout comme la bande dessinée de Daniel Clowes Justin M Damiano, sortie en 2007. Plus que quelques similitudes, ce sont des passages entiers de dialogues qui auraient été copiés par Shia LaBeouf.

EN VIDÉO:

"La première fois où j'ai entendu parlé du film, déclaré à Daniel Clowes à Buzzfeed c'est lorsque quelqu'un m'a envoyé un lien. Je n'ai jamais parlé ou rencontré M. LaBeouf. Je n'ai jamais vu un de ses films autant que je me souvienne. Et j'ai été choqué, c'est le moins qu'on puisse dire, lorsque j'ai vu qu'il avait pris le script ainsi que de nombreux visuels de cette histoire très personnelle [...] en la faisant passer pour son propre travail. Je ne sais vraiment pas ce qui lui est passé par la tête."

Des excuses présentées sur Twitter

C'est finalement mardi que Shia LaBoeuf a admis son erreur avant de demander pardon. Il a avoué s'être inspiré de Justin Damiano et avoir négligé de demander l'autorisation à David Clowes.

"Mon excitation et ma naïveté de réalisateur amateur ont fait que je me suis perdu dans le processus créatif et que j'ai négligé de demander l'accréditation appropriée."

"Je suis gêné de ne pas avoir mentionné Daniel Clowes pour sa BD originale "Justin M. Damiano", qui m'a inspiré."

"J'ai été profondément ému par son travail et je savais que ça ferait un court-métrage poignant et pertinent. Je fais des excuses à tout ceux à qui j'ai assuré l'avoir écrit."

"Je regrette profondément la manière dont tout cela s'est déroulé et tiens à ce que Daniel Clowes sache que j'ai un grand respect pour son travail"

" J'ai déconné"

Un mea culpa "plagié" sur Yahoo

Loin de satisfaire Daniel Clowes, ce mea culpa de l'acteur américain n'a fait que l'irriter davantage. Une attitude compréhensible quand on sait qu'un des tweets d'excuses de Shia semble directement copié d'une définition du mot "plagiat" postée sur le site Yahoo! Answers il y a 4 ans.

"Copier n'est pas un travail particulièrement créatif. Être inspiré par l'idée de quelqu'un d'autre pour produire quelque chose de neuf et différent, ça c'est un travail créatif"

Comparez avec la définition postée sur Yahoo! Answers, traduite ci-dessous:

"Seulement copier n'est pas un travail particulièrement créatif, bien que ce soit utile pour s’entraîner. Être inspiré par l'idée de quelqu'un d'autre pour produire quelque chose de neuf et différent, ça c'est un travail créatif, qui peut même révolutionner le concept "volé"

"Ses excuses sont des non-excuses où il s'absout lui-même du fait qu'il s'est au mieux fourvoyé, et au pire qu'il a menti à propos de l'origine du film," s'est indigné Daniel Clowes dans un mail à Buzzfeed.

Le dessinateur envisagerait maintenant un recours en justice, tandis que de son coté, Shia Labeouf privilégierait un accord à l'amiable moyennant une compensation financière.

À VOIR AUSSI:

La série Transformers

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.