NOUVELLES
18/12/2013 05:08 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Postes Canada : des aînés veulent faire plus d'exercice, selon le PDG

Le grand patron de Postes Canada, Deepak Chopra, a défendu publiquement l'abolition de la livraison à domicile en déclarant que les aînés avaient manifesté le désir de faire plus d'exercice et de respirer de l'air frais.

Témoignant devant un comité parlementaire, mercredi à Ottawa, M. Chopra s'est fait mitrailler de questions par les députés de l'opposition sur l'impact qu'aura la suspension du service à domicile pour les personnes âgées ou à mobilité réduite.

Deepak Chopra a affirmé que les Canadiens avaient été largement consultés et que quiconque lit les journaux et suit les informations ne devrait pas être surpris que Postes Canada augmente le prix des timbres et suspende la livraison du courrier à domicile.

Il a évoqué des exemples d'accommodements,comme l'ajustement de la hauteur des boîtes postales ou le fait que plusieurs clés pourraient être fournies à un citoyen pour permettre à d'autres personnes de récupérer son courrier.

Le député néo-démocrate Paul Dewar a demandé à plusieurs reprises à M. Chopra le montant qu'il avait reçu en bonus l'année dernière. Le PDG a indiqué que cette information était publique, mais M. Dewar a ensuite lancé que le PDG avait reçu un bonus de 33 % au moment où la société enregistrait un déficit.

Le NPD veut maintenir la livraison à domicile

Le NPD assure qu'il fera tout pour que Postes Canada revienne sur sa décision de cesser la livraison à domicile.

« C'est terrible comme impact que cela a sur la vie de tous les jours pour les personnes », a déclaré le député néo-démocrate Hoang Mai. Celui-ci aurait souhaité que d'autres options soient envisagées plutôt que celle choisie, qui augmente le coût des timbres tout en coupant dans les services.

Le grand patron de Postes Canada a refusé de dévoiler toutes les données et les commentaires des Canadiens consultés, comme l'a demandé le NPD.

Interrogé à savoir quand le gouvernement fédéral avait été mis au courant de son plan, M. Chopra a évité de répondre à au moins huit reprises, pour finalement dire que le ministère des Finances avait été avisé deux jours avant l'annonce publique.

Avec CBC

PLUS:rc