NOUVELLES
18/12/2013 09:51 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Pologne et Belgique prêts à "apporter des renforts" en Centrafrique (porte-parole gouvernement français)

La Belgique et la Pologne sont sur les rangs pour "apporter des renforts" en Centrafrique aux côtés des forces françaises et africaines déployées dans ce pays, a annoncé mercredi la porte-parole du gouvernement français, Najat Vallaud-Belkacem.

"Des échanges ont eu lieu, notamment avec les autorités belges et les autorités polonaises", a déclaré Mme Vallaud-Belkacem, interrogée par la presse après le Conseil des ministres sur les pays européens qui seraient prêts à s'engager en Centrafrique.

"Il y aura des annonces précises à la fin du Conseil européen (des 19-20 décembre) mais ce que je peux vous dire, c'est que la volonté de nos partenaires, en particulier la Belgique et la Pologne, est bel et bien d'apporter des renforts. Sous quelle forme ? ce sera précisé dans les jours à venir", a-t-elle ajouté.

La France va tenter, jeudi et vendredi à Bruxelles de convaincre ses partenaires de créer un fonds européen permanent pour financer les interventions d'urgence dans les pays en crise, comme la Centrafrique.

"Le président de la République abordera cette question avec Mme Angela Merkel", a ajouté la porte-parole. La chancelière allemande devait être mercredi soir à Paris pour sa première visite à l'étranger au lendemain de sa réélection pour un troisième mandat.

"D'ores et déjà, il y a un appui très important de l'Union européenne sur le plan humanitaire", a souligné Mme Vallaud-Belkacem, faisant état de "40 millions d'euros qui sont mobilisés par la Commision européenne sur cette question". "Si on y ajoute les Etats membres, c'est, selon elle, quelque 60 millions d'euros qui sont mobilisés".

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius avait annoncé mardi à l'Assemblée nationale que des soldats de pays européens seraient bientôt déployés en Centrafrique aux côtés des Français et Africains.

swi/jba/pad/nou/ros

PLUS:hp