NOUVELLES
18/12/2013 08:32 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Pakistan: l'opposant Imran Khan s'engage pour la vaccination anti-poliomyélite

L'ancienne star du cricket pakistanais Imran Khan, aujourd'hui à la tête d'un parti d'opposition, s'est engagé personnellement mercredi dans la campagne de vaccination contre la poliomyélite dans son pays, contestée et régulièrement attaquée.

Le Pakistan est selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) le pays au monde le plus touché par la poliomyélite devant le Nigeria et l'Afghanistan voisin, les deux autres Etats où elle reste endémique.

Le nombre de cas de poliomyélite a selon elle particulièrement augmenté cette année (74 cas contre 58 en 2012) au Pakistan, où la vaccination des enfants a été freinée par les attaques des rebelles islamistes talibans, qui ont interdit cette campagne en juin 2012 en affirmant qu'elle sert de couverture à des activités d'espionnage.

Ces attaques ont fait au moins 26 morts depuis un an et demi au Pakistan au sein des équipes de vaccinateurs anti-poliomyélite, en particulier dans le nord-ouest, province conservatrice dirigée par le parti PTI d'Imran Khan.

"Ceux qui attaquent les équipes de vaccination font injustice à notre province, à notre pays et à toute l'humanité", a déclaré mercredi M. Khan à la presse à Akoda Khattak, une ville du nord-ouest.

"Si nous menons une campagne intense contre la polio au cours des trois prochains mois, nous pouvons éradiquer la polio du pays, et je mènerai personnellement cette campagne", a-t-il ajouté, avant d'administrer lui-même des gouttes de vaccin à des enfants à l'hôpital public de la ville.

Il était accompagné du mollah Sami-ul-Haq, un leader islamiste radical connu pour être proches des talibans et qui a récemment publié un décret religieux demandant aux parents de faire vacciner leurs enfants contre la poliomyélite.

Selon le docteur Imtiaz Khan, responsable de la campagne de vaccination dans la province de Khyber Pakhtunkhwa (KPK, nord-ouest), la campagne vise à vacciner jusqu'à 2,3 millions d'enfants dans neuf districts.

La grande majorité (62) des cas recensés cette année l'ont été dans le nord-ouest, et la plupart (52) dans les zones tribales semi-autonomes voisines de la KPK, principaux bastions des talibans dans le pays.

La semaine dernière, l'Inde a durci les conditions d'entrée chez elle depuis le Pakistan en exigeant désormais que tous les voyageurs soient vaccinés contre la polio.

Quelques jours plus tôt, l'OMS avait lancé une grande campagne de vaccination des enfants contre la poliomyélite au Moyen-Orient après la découverte de 17 cas en Syrie, issus d'une souche originaire du Pakistan et qui a également été détectée en Egypte, en Israël et dans les territoires administrés par l'Autorité palestinienne.

str-ga/pdw/emd/plh

PLUS:hp